Mort de Victorine : encore une racaille !







Les grands médias ont annoncé qu’un suspect a été arrêté après la découverte du corps sans vie de Victorine Dartois. Les médias ont précisé son nom : Ludovic Bertin. Il s’agit d’un père de famille de 25 ans. Il est défavorablement connu des services de la gendarmerie et de la justice pour des délits de droit commun. Il est domicilié dans le même quartier que Victorine. Il aurait tenté de violer la jeune femme et il avoué être son meurtrier.


Le traitement médiatique de cette sordide affaire est intéressant. Les médias ont donné le nom et le prénom du suspect alors qu’ils sont masqués dans le cas d’un patronyme étranger. Cette information laisse croire qu’il s’agit d’un Français de souche. Il est présenté comme « un père de famille ». Néanmoins, cette présentation vise à masquer la vérité et à désinformer les Français. Les grands médias sont toujours en train de déformer les faits pour protéger les racailles et faire croire que la société multiculturelle est paradisiaque.


En réalité, Ludovic Bertin est noir. Il aurait été plus honnête de le présenter comme un délinquant multirécidiviste. Il a été impliqué notamment pour port d’arme, vol, destruction. En 2019, le tribunal de Lyon l’a condamné pour des vols avec effraction commis dans l’Est lyonnais courant 2017 et 2018. Il faudrait ajouter le trafic de drogue. Sur sa page Facebook, il est photographié sur le capot d’une Mercedes en train de faire un doigt d’honneur. Cette racaille aurait dû se trouver en prison si un laxisme systémique ne sévissait pas en France visant à protéger les délinquants, présentés comme des victimes de la société.


Ce laxisme institutionnalisé a entrainé la mort de Victorine dont le seul tort a été d’être au mauvais endroit au mauvais moment. A quand le rétablissement de la peine de mort ?

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now