top of page

Les enjeux du match France-Maroc



La demi-finale entre la France et le Maroc s’est conclue par une victoire des Français sur le score de 2-0. Néanmoins, le public manqua manifestement de fair-play dans le stade. Ainsi il devait y avoir de nombreux Marocains car des sifflements se faisaient entendre quand les joueurs français avaient le ballon. Inversement un soutien sonore éclatait quand les Marocains maîtrisaient le ballon. L’accès à une demi-finale de la Coupe du monde était une première pour l’équipe du Maroc et même pour une équipe africaine.


Certains Marocains ont affirmé que l’équipe marocaine représentait tous les pays africains ou tous les pays musulmans. Ainsi un sentiment de revanche de colonisés contre un ancien colonisateur s’exprimait. Il s’agissait de laver l’humiliation des peuples soumis par les Occidentaux dans le passé. Cet esprit revanchard se manifesta par le comportement agressif des supporters de l’équipe du Maroc. Il est d’ailleurs possible que les sifflements à l’encontre des joueurs français n’émanaient pas seulement de Marocains.


La victoire de l’équipe de France a sûrement évité des scènes de liesse se terminant par des débordements dans les villes françaises : dégradations du mobilier urbain, destruction de véhicules et de vitrines de magasins. Mais la propagande officielle fait toujours preuve d’indulgence lorsque des actes délictueux sont commis par de jeunes survoltés issus des minorités. Après leur défaite, les supporters de l’équipe marocaine n’avaient plus le cœur à la « fête ». Ce fut une chance pour le ministre de l’Intérieur et pour les Français !


La fédération royale marocaine de football a décidé de déposer une contestation officielle auprès de la FIFA concernant l’arbitrage du mexicain César Ramos. La fédération proteste au sujet de deux pénaltys non sifflés en première période. Ces deux pénaltys auraient dû être accordés selon la fédération marocaine. Cette contestation a toutefois peu de chance d’aboutir à cause du délai très court avant la finale de ce dimanche entre la France et l’Argentine. Ces deux pays ont déjà remporté deux fois la coupe du monde. Néanmoins, 12 800 policiers et gendarmes seront déployés à l’occasion de la petite finale entre le Maroc et la Croatie pour limiter les éventuels débordements.

Comments


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page