top of page

Les 100 jours d’Emmanuel Macron



Emmanuel Macron a rappelé lors de son intervention télévisée que la réforme des retraites est nécessaire pour garantir le financement de la retraite de chacun. Il ne veut ni baisser les pensions, ni augmenter les prélèvements des actifs. Une absence de réforme aurait entrainé une hausse des déficits et de la dette pour les générations futures. Emmanuel Macron a toutefois reconnu que cette réforme n’est pas acceptée. Il affirme : « Une colère s’est exprimée ». L’inflation augmente actuellement et un sentiment de déclassement existe.


Emmanuel Macron a proposé d’ouvrir trois grands chantiers. Le chantier du travail consiste en une réforme du lycée professionnel pour que les jeunes puissent accéder à l’emploi. Il propose ainsi de recevoir les organisations patronales et syndicales pour négocier sur ce sujet. Le second chantier est celui de la justice et de l’ordre démocratique. Des magistrats seront recrutés pour renforcer le contrôle de l’immigration illégale. Le troisième chantier est celui du progrès pour mieux vivre. Les services publics devront porter cette ambition. Les enseignants seront mieux rémunérés et les remplacements seront mieux assurés. D’autre part, les soins hospitaliers seront améliorés.


Les trois chantiers doivent rassembler les Français. Emmanuel Macron a déclaré à la fin de son allocution présidentielle : « Nous avons devant nous 100 jours d’apaisement, d’unité, d’ambition et d’actions au service de la France ». Néanmoins cette référence aux « Cent-jours » est maladroite car elle rappelle la dernière période de règne de Napoléon : il fit son entrée à Paris le 20 mars 1815 après son retour de l’ile d’Elbe et il abdiqua le 22 juin 1815. Cette abdication fut surtout la conséquence de la défaite à Waterloo le 18 juin 1815.


Il est possible que les Français ne constatent aucune amélioration après la période de 100 jours en juillet prochain. La question est : Emmanuel Macron démissionnera-t-il ? Il est hautement probable que cela ne sera pas le cas. Il a même déclaré récemment qu’il restera jusqu’à la fin de son mandat. N’est pas Napoléon qui veut !

Comentarios


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page