top of page

Les échecs diplomatiques français



François Asselineau dans une vidéo intitulée « Mais à quoi servent donc les voyages de Macron ? » met en évidence les échecs diplomatiques d’Emmanuel Macron. Le premier camouflet concerne sa participation au sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Emmanuel Macron a fait savoir qu’il souhaitait être invité à ce sommet. Mais Vladimir Poutine a refusé la participation de la France à ce sommet et les autres pays n’ont rien dit. Néanmoins le pays organisateur (Afrique du Sud) a fait savoir que la France n’était pas invitée. Le résultat de cette initiative est un fiasco.


Emmanuel Macron aurait dû demander par voie diplomatique si sa présence était acceptée. Il aurait fallu envoyer un ambassadeur dans les pays concernés pour connaître leur position à ce sujet. Les pays auraient donné une réponse confidentielle aux émissaires français. Ainsi la proposition française n’aurait pas été publiquement rejetée. François Asselineau émet l’hypothèse qu’Emmanuel Macron aime se faire humilier ou alors il fait preuve d’incompétence. De plus, Emmanuel Macron ne se rend pas compte qu’il rabaisse la France.


Emmanuel Macron a cependant compris que la majorité des Français le rejette. Il cherche donc à compenser cette situation par des initiatives en politique étrangère. Mais les résultats sont lamentables. Emmanuel Macron a été mal reçu par le président du Congo et le voyage en Algérie a été un désastre. Emmanuel Macron ressemble de plus en plus à François Hollande à la fin de son mandat.


Emmanuel Macron a récemment été en Mongolie. Mais il s’agit d’un voyage de peu d’utilité. Par contre son voyage en Nouvelle Calédonie avait plus d’intérêt. Il a aussi été au Vanuatu (ancien condominium franco-britannique des Nouvelles-Hébrides) qui est devenu indépendant en 1980. Emmanuel Macron s’est aussi rendu au Sri Lanka. Toutefois il s’agit d’un pays n’ayant pas de liens historiques avec la France. Emmanuel Macron aurait pu faire un périple dans le sous-continent indien (Inde, Bangladesh, Pakistan) car ce sont des pays beaucoup plus importants.


Selon François Asselineau, il faudrait aller dans des pays importants mais qui sont ostracisés par les États-Unis. Ainsi la France prouverait son indépendance et développerait des contacts potentiellement fructueux. L’Iran est un bon exemple car il s’agit d’une grande civilisation (Perse). La Syrie est également un pays avec lequel la France devrait développer ses échanges. Actuellement l’ambassade de France est fermée à Damas par soumission aux ordres américains. Les liens historiques créés depuis François Ier sont distendus.


Portant les États-Unis sont souvent perdants dans les guerres engagées depuis 1945 : Vietnam, Laos Cambodge et Afghanistan. Les choix américains peuvent être erronés. Les États-Unis ont soutenu l’État islamique de Daech. De même, l’Arabie saoudite et le Qatar sont des pourvoyeurs financiers du terrorisme islamique. A contrario, la Russie a combattu le terrorisme islamiste. Actuellement, la diplomatie française est discréditée dans le monde entier. Malgré ce triste constat, François Asselineau conclut qu’il faut continuer « à défendre l’honneur de la France, de la république française et sa réputation dans le monde ».


Comments


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page