top of page

Le sondage choc sur l’immigration



Le sondage CSA pour CNEWS publié le 12 avril 2023 révèle que 64% des Français sont favorables à un arrêt de l’immigration. Les femmes sont plus favorables que les hommes à l’arrêt des flux migratoires extra-européens : 66% des femmes et 61% des hommes. Des différences selon l’âge ressortent aussi : les moins de 35 ans sont d’accord pour stopper l’immigration à 64% au même niveau que les + de 65 ans. Mais seulement 59% des 35-49 ans. Ce sont les catégories socio-professionnelles les moins favorisées qui se montrent les plus désireuses d’arrêter l’immigration (71%) contre 59% pour les catégories socio-professionnelles plus élevées.


Le clivage politique est également important : 37% des sondés de gauche sont favorables à un arrêt de l’immigration extra-européenne et 94% des sondés de droite. Les sympathisants du centre sont à 52% pour un arrêt. Les personnes proches de la France insoumise ont majoritairement répondu «non» (70%) à cette question. A contrario, les sondés proches du Rassemblement national (99% de oui) sont quasiment unanimes.


Le projet de loi sur l'immigration doit permettre de délivrer plus facilement des cartes de séjour aux personnes en situation irrégulière afin de redynamiser les métiers «en tension». Selon la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), des secteurs en tension nécessitent encore des recrutements : les aides à domicile, les aides-soignants, les agents d’entretien, les serveurs, les professionnels de l’animation socio-culturelle, les manutentionnaires et les maçons.


Néanmoins le gouvernement semble ignorer que 2,9 millions de chômeurs en catégorie A sont recensés en France. Les demandeurs d'emploi de catégorie A sont les personnes sans emploi et tenues d'accomplir des actes positifs de recherche d'emploi. Les métiers en « tension » pourraient certainement recourir à cette main d’œuvre disponible. Mais il est possible que le gouvernement souhaite légaliser une main d’œuvre malléable et sous-payée pour satisfaire certains employeurs. Les chômeurs français sont ainsi laissés à leur triste sort !

Comentários


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page