Le scandale du Stade de France : Macron n’a plus la baraka !



Emmanuel Macron a été réélu facilement en incarnant un chef de guerre combattant un méchant virus. Il a dépensé de l’argent public quoi qu’il en coûte pour sauver la vie des Français. Dans ces conditions, une victoire facile se profilait pour les élections législatives. Mais la chance a tourné. La Russie ayant envahi l’Ukraine, le match Liverpool - Real Madrid ne pouvait plus se tenir à Saint-Pétersbourg. Emmanuel Macron a obtenu le transfert de ce match au Stade de France. Il aurait dû être un moment festif. Mais des événements imprévus ont gâché la fête. Les supporters ont vécu l’enfer sur place et ce chaos a été retransmis à l’étranger en direct.


Le match Liverpool - Real Madrid a déjà fait l’objet de nombreux commentaires dans les médias concernant les insuffisances constatées. Gérald Darmanin a notamment accusé les supporters anglais. Certains auraient présenté des faux billets et provoqué des troubles à l’extérieur du stade. Par équité, il serait juste de présenter la version d’un Anglais présent au stade de France. Il s’agit de Paddy Pimblett qui est un combattant professionnel en arts martiaux. Il est également un supporter du club de Liverpool. La vidéo de son témoignage est disponible sur internet.


Paddy Pimblett déclare : « Avant le match, j’ai vu des gens se faire arracher des tickets, des choses comme ça ». Il précise : « Quand je suis arrivé avec mon ticket, que j’avais eu directement du club de Liverpool, le stadier a tenté de me dire que mon ticket était faux. Il a utilisé le stylet pour le scanner et m’a dit que c’était un faux. J’ai réagi en disant que c’était n’importe quoi car je l’avais obtenu par le club. Il m’a répondu ‘Oh oui OK’ et il me l’a redonné. Je pense que c’est arrivé à plusieurs autres ; ils ont eu peur et ils n’ont pas réagi. Le stadier a gardé leur ticket et un autre l’a revendu à quelqu’un d’autre ». Ce témoignage fait apparaitre une anomalie qui n’a pas été évoqué publiquement.


Mais pour Paddy Pimblett, le pire s’est produit à la sortie du stade : « Quand on est sorti du stade, il y avait des groupes de trente personnes qui couraient partout, des grands meutes. Certains d’entre eux avaient des armes, des machettes, des couteaux, des barres de fer, des battes. Il fallait essayer de s’enfuir de cet endroit. Les gens étaient mis au sol, on leur volait leur montre et leurs affaires. Certains se sont fait arracher leur sac ». Ce témoignage fait ressortir que des agressions se sont produites à la fin du match. Cette réalité apparait encore plus consternante que celle décrite dans les grands médias.


La réaction du gouvernement a consisté à stigmatiser les supporters anglais. Mais tout le monde a compris que les vrais responsables sont les racailles résidant à proximité du stade de France. La langue de bois gouvernementale ne sert plus à rien. Nos dirigeants sont enfermés dans une idéologie promouvant le vivre-ensemble. Ils ne peuvent plus dire la vérité car celle-ci contredit leur idéologie diversitaire. Une propagande permanente sert à masquer l’échec de plus en plus évident de la société multiculturelle.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black