top of page

Le rapport de l’UEFA sur le match au Stade de France



L’UEFA (Union Européenne des Associations de Football) a commandé un rapport indépendant sur le déroulement de la finale de la ligue des champions. L’enquête met en évidence plusieurs causes qui ont conduit aux problèmes constatés le jour de la finale :

- un nombre disproportionné de supporters de Liverpool dirigés vers la gare RER du Stade de France,

- une mauvaise planification de l’itinéraire entre la gare et le stade,

- des systèmes de billetterie et des mécanismes d’entrée inadéquats dans le périmètre de sécurité,

- de nombreux groupes d’habitants pénétrant dans le stade sans contrôle,

- l’utilisation par la police de gaz lacrymogènes dans les couloirs du stade.


Le rapport précise aussi qu’il n’existe pas de preuve pour étayer les affirmations du gouvernement français concernant la présentation aux guichets de faux billets. Le rapport pointe aussi la mise en cause des supporters anglais alors qu’ils n’étaient pas responsables des problèmes. Ce rapport conclut que la situation aurait pu dégénérer gravement pour les supporters. L’UEFA a une part de responsabilité car elle aurait dû accompagner les autorités françaises pour l’organisation du match en tant qu’organisatrice.


Le gouvernement français avait anticipé un risque de débordements de supporters à l’intérieur du stade. Les forces de l’ordre n’étaient pas positionnées pour faire face à des agressions de bandes de délinquants issus du département de la Seine Saint-Denis. Le dispositif de sécurité a été débordé par les agressions à l’extérieur du stade. Les accusations portées à l’encontre de supporters anglais par le ministre de l’Intérieur apparaissent injustifiées.


Une banderole a été récemment déployée lors du match entre le Real de Madrid et Liverpool traitant de menteurs Gérald Darmanin et la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra. Les Anglais n’ont pas digéré les attaques mensongères de Gérald Darmanin à l’encontre des supporters anglais. Ils ont servi de boucs émissaires pour exonérer de leurs responsabilités des délinquants de la Seine-Saint-Denis. Le gouvernement français ne s’est pas grandi à cette occasion. La France organisera les jeux olympiques en 2024 : on espère que cette fois l’organisation sera à la hauteur !

Comentários


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page