Emmanuel Macron futur candidat ?



Emmanuel Macron a décidé de ne pas instaurer la proportionnelle pour les élections législatives alors qu'il s’agissait d’une promesse de campagne. D’abord, le temps manque. Il faudrait voter une loi après examen du projet par une Commission de contrôle du découpage électoral pour passer à la proportionnelle. Mais il est interdit de modifier le mode de scrutin moins d’un an avant l’échéance électorale. Or rien n’est prêt.


François Bayrou a beaucoup insisté pour réformer le mode de scrutin. Mais Emmanuel Macron n’a pas cédé aux demandes du président du MoDem. Le scrutin proportionnel permet une meilleure représentativité des différents partis politiques au Parlement. Mais il a un grand inconvénient : il ne permet pas la stabilité gouvernementale. Généralement, des coalitions de partis se font et se défont durant la législature. Si Emmanuel Macron prévoit de se représenter, il a intérêt à ne pas modifier le mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours qui lui a permis d’obtenir une majorité à l’Assemblée nationale en 2017.


D’autres indices permettent de penser qu’Emmanuel Macron prépare une campagne électorale. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel à infligé à la chaîne CNews une amende de 200 000 euros pour « incitation à la haine » et « à la violence » après des propos tenus en septembre par Éric Zemmour sur les mineurs étrangers. Il a déclaré : « Ils n'ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c'est tout ce qu'ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu'ils viennent ». Les comptes Facebook peuvent déjà être suspendus de manière arbitraire ; et maintenant une chaine d’information est sanctionnée financièrement pour des propos contraires à la doxa diversitaire.


Emmanuel Macron déclarait le 16 mars 2020 : « Nous sommes en guerre ». Or dans un premier temps, la communication gouvernementale consistait à nier le danger de la pandémie. On expliquait que les masques étaient inutiles. Il était également superflu de fermer les frontières car le virus n’avait pas de passeport. Mais en mars 2020, le port du masque et les gestes barrières sont obligatoires et un confinement est décidé. La propagande gouvernementale fait croire à une agression guerrière par le COVID-19. On annonce tous les soirs le nombre de morts. Emmanuel Macron organise des Conseils de défense. L’objectif est de créer une union nationale derrière le chef de guerre qui défend la France attaquée par un ennemi.


A présent, le pouvoir mise sur la vaccination pour terrasser l’envahisseur viral. Emmanuel Macron espère gagner la présidentielle en se présentant comme le grand vainqueur de la guerre contre le COVID-19.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now