top of page

Des associations pro-immigrés couteuses



La sénatrice Sylvie Goulet a publié la liste des associations les plus financées au titre de la mission « immigration, asile et intégration » au budget de 2023. Il s’agit des 26 premières associations sur un total de 1 500 :


COALLIA : 97 729 081 €

FRANCE TERRE D’ASILE : 57 257 929 €

CROIX ROUGE FRANCAISE : 39 980 361 €

GROUPE SOS SOLIDARITÉS : 26 060 480 €

FORUM REFUGIES : 24 490 088 €

FRANCE HORIZON : 18 964 088 €

ENTRAIDE PIERRE VALDO : 15 730 999 €

ASSOCIATION AURORE : 15 001 816 €

EQUALIS : 12 611 211 €

ALFA 3A : 10 945 739 €

ASSOCIATION MIEUX-ETRE ET LE LOGEMENT DES ISOLÉS : 10 241 942 €

CENTRE D’ACTION SOCIALE PROTESTANT : 7 883 851 €

ASSOCIATION DU FOYER NOTRE DAME : 7 545 368 €

LA VIE ACTIVE : 6 695 004 €

SOLIDARITÉ MAYOTTE : 6 149 970 €

ASSOC MORBIHAN INSERTION SOCIALE : 6 012 481 €

AGIR POUR LE LIEN SOCIAL ET LA CITOYENNETÉ : 5 606 871 €

VILTAIS : 5 603 553 €

ASSOCIATIONS ACCUEIL SANS FRONTIÈRES : 5 399 426 €

ACCUEIL ET REINSERTION SOCIALE : 5 325 426 €

EMMAUS SOLIDARITÉ : 5 274 620 €

AUDACIA : 5 032 700 €

ALTERALIA : 4 551 044 €

AURORE : 4 397 066 €

DIACONAT PROTESTANT : 4 375 545 €

I.S.S.U.E : 4 335 603 €


Le co-fondateur de COALLIA était Stéphane Hessel dans les années 60. Cette association gère maintenant un parc de logements sociaux. Sa présidente est Emmanuelle Coste (ancienne ministre de François Hollande). L’association France terre d’asile est présidée par Najat Vallaud Belkacem qui a occupé plusieurs fonctions ministérielles : ministère des droits des femmes, ministre de la Ville puis de l’éducation nationale. Ainsi l’État a pris l’habitude de sous-traiter la gestion des centres d’accueil des immigrés à des associations. Mais des dérives peuvent être constatées. Ainsi le directeur d’EQUALIS se versait 12 000 € par mois avant d’être remercié suite à la révélation par les médias de son salaire.


De plus, Sylvie Goulet présente l’objet des subventions :


Hébergement d’urgence des demandeurs d’asile (HUDA) : 116 531 521 €

Centres provisoires d’hébergement des réfugiés (CPH) : 33 815 319 €

Centres d’accueil d’examen des situations (CAES) : 14 433 044 €

Accompagnements réfugiés : 12 933 559 €

FAMI réinstallation : 4 761 572 €

Intégrations des primo-arrivants : 2 709 537 €

Foyers des travailleurs immigrés (FTM) : 1 743 095 €

Actions en faveurs des demandeurs d’asile : 1 437 863 €

Frais fonctionnement préparation retour déboutés : 1 157 634 €


Comments


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page