Audrey Pulvar demande aux Blancs de se taire



Audrey Pulvar lors d’une interview avec Apolline de Malherbe a déclaré : « Si vient à cet atelier une femme blanche ou un homme blanc, il n'est pas question de le ou la jeter dehors, en revanche, on peut lui demander de se taire, d'être spectatrice ou spectateur silencieux ». Cette position est plus modérée par rapport à ceux qui interdisent la présence des Blancs dans les réunions « non mixtes ». Ces réunions doivent permettre aux minorités prétendument victimes de racisme ou de discriminations de se réunir entre elles pour échanger sur leur vécu. Ce type de réunions se multiplie dans les locaux des universités.


Les réunions interdites aux Blancs sont manifestement discriminatoires en fonction de la race. Or la loi Pleven de 1972 sanctionne ce type d’agissement. Mais personne ne songe à faire appliquer la loi quand des militants de gauche organisent des réunions interdites aux Blancs. Par contre, des personnalités dénonçant l’immigration ont déjà été trainées devant le tribunal correctionnel et parfois condamnées. Si la loi s’applique ou non en fonction de considérations politiciennes, il faudrait mieux supprimer la loi Pleven et toutes les suivantes. La République française se grandirait en supprimant des lois liberticides indignes d'une vraie démocratie.


Audrey Pulvar est également candidate du parti socialiste dans la région parisienne. Elle applique la stratégie mise au point dans les années 80 par la gauche pour draguer l’électorat issu de l’immigration. Cet électorat n’est pas négligeable dans la région Ile-de-France. Cette stratégie consiste à abandonner les petits blancs et à soutenir tous les mouvements contestataires (féministes, homosexuels, indigénistes…). Ce soutien à toutes les contestations devait permettre une progression du vote de gauche. Aujourd’hui, les internationalistes de gauche sont sous l’influence du parti démocrate américain alors qu’ils étaient auparavant aux ordres du parti communiste russe. La soumission à la gauche américaine a pour conséquence que les thématiques américaines sont importées en France. Les réunions « non mixtes » et l’interdiction des Blancs sont des sujets récemment importés par une gauche à la ramasse.


Toutefois pour la patriotes français, ce discours importé masque les vrais problèmes de la France et ressemble à du racisme anti-blancs !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now