Emmanuel Macron à la peine dans les sondages



L’institut de sondage Odoxa, dans son baromètre politique de novembre, fait ressortir les niveaux de popularité des principaux politiciens : 65% des Français estiment qu’Emmanuel Macron est un mauvais président. Sa popularité est en baisse de 2 points par rapport à septembre 2019. Au début du quinquennat, 58% des Français estimaient qu’il était un bon président. Un décrochage significatif s’est produit en 2018 : en septembre, seulement 29% des Français le considéraient comme un bon président. Depuis, il évolue entre 27% et 36% de bonnes opinions. La cote d’Édouard Philippe est proche de celle du président : 64% des sondés estiment qu’il n’est pas un bon premier ministre. Le décrochage a commencé en juin 2018 pour le premier ministre.


La perte de confiance des Français a précédé la crise des gilets jaunes. Cette révolte populaire a éclaté en réaction à un sentiment de déclassement des habitants de la France profonde. Une taxation maladroite sous un prétexte fallacieux a mis le feu aux poudres. Dans ce contexte d’impopularité de l’exécutif et de manifestations des gilets jaunes, on pourrait croire que les opposants politiques sont en pleine ascension :

  • Nicolas Sarkozy obtient 29% d’adhésion,

  • 27% pour Marine Le Pen,

  • 26% pour Xavier Bertrand,

  • 26% pour François Baroin,

  • 25% pour Ségolène Royal,

  • 24% pour Marion Maréchal,

  • 22% pour Jean-Luc Mélenchon,

  • 19% pour Valérie Pécresse.

Les niveaux d’adhésion restent relativement bas pour ces personnalités. Pour les sondés, les meilleurs opposants sont dans cet ordre : Marine Le Pen, Xavier Bertrand, François Baroin, Jean-Luc Mélenchon et Valérie Pécresse. On obtient ainsi une liste de présidentiables. Toutefois il faut avoir à l’esprit que les sondages n’ont aucune valeur prédictive 2 ans avant une échéance électorale.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now