Matteo Salvini défié par une pasionaria allemande

29/06/2019

 

Le navire Sea-Watch 3 a accosté de force dans le port italien de Lampedusa. Le ministre de l’Intérieur - Matteo Salvini - avait interdit au navire transportant 42 immigrés d’accoster en Italie. Le capitaine du navire a été arrêté par les autorités italiennes. Il s’agit de Carola Rackete, une allemande de 31 ans. Elle a justifié son acte afin de préserver la santé des migrants transportés par le Sea-Watch 3.

 

Avant cet  accostage illégal, cinq pays avaient annoncé leur intention d’accueillir les immigrés sur leur sol : la France, l’Allemagne, le Portugal, le Luxembourg et la Finlande. La commission européenne exigeait qu’ils soient à terre pour procéder à la répartition. Mais Matteo Salvini refusait leur arrivée sans avoir de garantie sur leur transfert immédiat vers les autres pays.

 

Carola Rackete a déclaré : « Je suis blanche, allemande, née dans un pays riche. J’ai l’obligation morale d’aider ceux qui n’ont pas ma chance ». Elle avait surtout l’obligation selon le droit maritime de débarquer les illégaux  dans le port le plus proche en Libye. Mais elle a estimé que ce pays était en guerre et qu’il fallait mieux les emmener en Italie. Elle a donc effectué le travail des passeurs.

 

D’autre part, les leçons de morale d’une jeune allemande adressées aux dirigeants italiens sont-elles acceptables ? Elle débarque dans un pays étranger pour y imposer sa volonté. Elle ne respecte pas la loi italienne et elle impose aux Italiens des immigrés qui sont dans l’illégalité. Elle a le profil d’une pasionaria qui au  nom de sa morale cosmopolite se croit tout permis. Son séjour en prison lui permettra peut-être de réfléchir sur son attitude prétentieuse !

 

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now