Donald Trump non coupable de collusion avec la Russie



L’enquête du procureur spécial Robert Mueller a conclu à une absence de preuve de collusion avec la Russie lors de la campagne présidentielle de 2016. Ces conclusions constituent une grande victoire pour Donald Trump qui voit s’éloigner le risque d’une procédure de destitution. Ce rapport donne même un argument à Donald Trump pour la campagne présidentielle de 2020 qui peut s’estimer injustement maltraité par des médias partiaux. Les démocrates peuvent encore espérer qu’une entrave à la justice soit démontrée mais cette perspective semble également compromise.


Les démocrates n’ont pas compris la défaite d’Hillary Clinton à la présidentielle de 2016 alors que les sondages prévoyaient une victoire. Pour expliquer cette « anomalie », ils ont inventé une manipulation des Russes qui expliquerait cette incroyable défaite. Cette théorie complotiste a le mérite d’éviter toute remise en cause de leur idéologie « politiquement correcte ».


Les adeptes de cette doxa n’ont pas compris que les Américains ont rejeté leur idéologie perverse. Elle repose sur la défense de minorités « opprimées » qui doivent exiger des discriminations à leur profit contre la majorité « oppressive ». Cette idéologie stigmatisant les Blancs et idolâtrant certaines minorités a provoqué un rejet de la part de la majorité silencieuse, constamment insultée par des moralistes aussi prétentieux qui ridicules. Le réveil de la majorité silencieuse a permis l’élection de Donald Trump. La morale des libéraux américains a provoqué un mécontentement dans les États de l’Amérique profonde qui ont rejeté les donneurs de leçons dominant les États côtiers de l’Est et de l’Ouest. Leur doctrine conduisait à une idolâtrie absurde envers certaines minorités et à des destructions massives d’emplois dans les États industrialisés.


Cette situation a permis l’élection surprise de Donald Trump en 2016. Les intellectuels du parti démocrates ont préféré désigner les Russes comme boucs émissaires plutôt que d’admettre un rejet de leur doxa par les Américains. Ils ont compris seulement lors des élections de mi-mandat en 2019 que l’élection de Donald Trump reposait sur une volonté des électeurs de rejeter leur idéologie libérale méprisante. La majorité silencieuse est sortie de son silence et elle ne veut plus subir l’idéologie abjecte des promoteurs de la société ouverte !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now