Nice : premier feu d’artifice depuis l’attentat



Un feu d’artifice a été organisé le 15 aout 2018 à Nice pour la fête de l’Assomption. Il s’agit d’une première depuis l’attentat du 14 juillet 2016. Un important dispositif de sécurité a été mis en place : circulation interdite pour les véhicules le long de la promenade des Anglais, installation de plots en béton et de véhicules anti-intrusion, renfort de militaires en plus des policiers, contrôles aléatoires sur site, surveillance maritime et survol par un hélicoptère de la gendarmerie. Ces dispositions ont pour objectif d’empêcher un nouvel attentat terroriste meurtrier.


Il fut un temps où l’on pouvait organiser un feu d’artifice à Nice sans ce déploiement de mesures sécuritaires. Mais ça, c’était avant ! Avant la réalisation par un terroriste musulman d’un carnage au nom de sa religion. Il s’agit de la conséquence du laxiste migratoire imposé aux Français à partir de 1976 avec l’autorisation du regroupement familial. Une immigration de peuplement a alors remplacé une immigration de travail. La conséquence de la suppression des frontières nationales est l’apparition de nouvelles barrières dans le pays (les plots de béton).


A Paris, la tour Eiffel est désormais encerclée par une barrière de sécurité. Le symbole est frappant. Une enceinte en verre et en grillage métallique de 3 mètres de haut protège les visiteurs contre les tirs par balle et les voitures béliers. Les inévitables plots en béton complètent le dispositif. Nous avons ainsi le « privilège » de vivre dans la société multiculturelle tant vantée par les bobos. Mais au lieu d’être paradisiaque, elle est de plus en plus infernale !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now