Les manipulations de l’internationale immigrationniste



Le magazine américain Time a choisi comme couverture une photo d’une petite fille seule face à Donald Trump sur un fond rouge. Le slogan « Welcome to America » est ironique car il s’agit de la fille d’une immigrante clandestine qui a été séparée de sa mère. Cette mise en page vise à combattre la politique migratoire de Donald Trump en dénonçant les séparations forcées d’enfants d’immigrés illégaux lors de leur arrestation.


Mais le problème est que l’information était fausse. Cette petite fille n’a pas été séparée de sa mère. Le Time a été obligé d’apporter un erratum : « La version originale de cette histoire était erronée en ce qui concerne le sort de la fille après qu’elle a quitté le lieu de la photo. La fille n’a pas été emmenée, en pleurs, par des agents de la frontière américaine ; sa mère l’a prise avec elle, et les deux ont été emmenées ensemble ». La porte-parole de la Maison blanche a précisé : « Il est honteux que les démocrates et les médias exploitent cette photo d’une petite fille pour arriver à leurs fins. Elle n’a pas été séparée de sa mère. La séparation ici, c’est celle à l’égard des faits ».


Cette manipulation rappelle celle du jeune garçon syrien mort sur une plage. Cette photo visait à culpabiliser les Occidentaux. Ils devenaient les responsables de ce drame alors que le vrai responsable était le père de l’enfant qui l’avait emmené dans une traversée périlleuse. Récemment, les médias de propagande ont fait un focus sur Mercy : un bébé nigérian né à bord de l’Aquarius. Il s’agit encore de culpabiliser les Européens pour qu’ils laissent ouvertes les frontières vers l’Europe.


Une internationale immigrationniste déverse sa propagande pour favoriser l’immigration sans contrôle en jouant sur les sentiments envers les enfants. Les propagandistes sont prêts à toutes les manipulations médiatiques pour atteindre leur objectif. Ce matraquage rappelle celui de l’internationale communiste du siècle dernier. Le communisme représentait l’avenir de l’humanité et les méchants capitalistes était condamnés à disparaître. Aujourd’hui les immigrationnistes reprennent les bonnes vieilles méthodes communistes. Dans le temps, ceux qui critiquaient les communistes se faisaient traiter de fachos ; et maintenant cette rhétorique continue contre ceux qui critiquent l’immigration sauvage.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now