Odieux assassinat...


COUPLE DE POLICIERS ASSASSINES :


L’attentat de Magnanville constitue un degré de plus franchi dans la barbarie. L’ennemi s’invite à domicile pour assassiner une famille de fonctionnaires de police.


Sans tarder, on nous inflige le traitement habituel : ferme condamnation d’un acte abject, toute la lumière sera faite, un «français» radicalisé en prison, pas d’amalgame, déplacement d’aréopage au commissariat des Mureaux (qu’est-ce que le président du Sénat faisait là ?...), etc.


On oublie de dire que le tueur de Daech a été mis en examen par le juge Trévidic (pour préparation d’attentat terroriste et recrutement de djihadistes) et condamné en 2013 à trois ans de prison. On peut poser la question : que faisait-il en liberté moins de trois ans après ?...


Les socialistes et les médias (ce sont les mêmes!) continuent à parler de "terrorisme" et n'ont ni l'honnêteté, ni le courage de nommer l'ennemi : l'islamisme.


Je rappelle que le terrorisme est un moyen, une tactique, non une entité doctrinale ou nationale. Par exemple, l'IRA, l"Irgoun, les Brigades Rouges, le FLN utilisaient le terrorisme comme moyen de pression sur leurs adversaires.

En l'occurrence, notre ennemi actuel est l'islamisme. Soutenu par des gens -et non des moindres- qui s'expriment publiquement en France et en Europe.


Ainsi, la "française" Houria Bouteldja, leader du Parti des Indigènes de la République (qui s’est réjoui de l’attentat de Tel Aviv), a publiquement dénoncé "l’impérialisme gay" et explique qu’il n’y a "pas de vrais homosexuels en banlieue ou qu’ils doivent se faire discrets car s’ils assument leur homosexualité comme une identité fière et ouverte ils importent le colonialisme et le mode de vie occidental blanc"…


Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève déclare : « la femme sans voile est comme une pièce de deux euros. Visible par tous, elle passe d'une main à l'autre. » Il avait aussi justifié la lapidation il y a 10 ans « parce qu'il s'agit d'une injonction divine, la rigueur de cette loi est éprouvante pour les musulmans eux-mêmes. Elle constitue une punition, mais aussi une forme de purification ».


Le directeur du Centre islamique de Genève a justifié la peine de mort pour ceux qui osent abandonner l'islam pour embrasser une autre religion. « Dans le monde musulman, délaisser la prière, boire et forniquer sont des crimes pour lesquels la loi a prévu des châtiments ».


Pendant ce temps, un responsable des Verts trouve le moyen de lier le massacre d’Orlando à La Manif Pour Tous ( !?) et la maire de Paris illumine la Tour Eiffel aux couleurs LGBT (?!), alors qu’il me semble que les victimes de cet attentat sont avant tout des citoyens américains assassinés par un islamiste. Hélas, aujourd’hui en France, le grotesque l’emporte sur le tragique.


Continuons à fermer les yeux, à nier les réalités, à entretenir la confusion, à allumer des bougies, à bricoler des « centres de déradicalisation », à discourir devant les médias…

Le réveil (trop tard) sera très douloureux...


J.Y. Léandri

Vice président des Nouveaux Républicains

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now