top of page

Une guerre américaine cachée



Une commission d’enquête sur les ingérences étrangères s’est tenue à l’assemblée nationale. François Fillon a ainsi été auditionné le 22 avril 2023. Il a déclaré avoir rencontré une ingérence de la part « d’un pays ami et allié qui s’appelait les États-Unis ». L’ancien premier ministre a évoqué les écoutes de la NSA (l’agence de sécurité nationale américaine).


L’influence consiste pour un État à déployer des stratégies pour tenter d’influencer d’autres pays ou de les convaincre d’adhérer à ses valeurs. Le pays initiateur de la stratégie d’influence essaye de devenir un modèle à suivre. L’ingérence peut être définie comme une politique d’influence masquée. Elle consiste à obtenir le même résultat que l’influence en utilisant des tiers agissant dans l’intérêt d’un pays étranger. Par exemple, des personnes peuvent acheter des informations sans préciser les destinataires de ces informations. Des transferts de technologies militaires et civiles peuvent se réaliser de cette façon.


Arnaud Montebourg -l’ancien ministre du redressement productif de 2012 à 2014- a parlé d’une « guerre économique mondiale ». Il a donné des exemples. Après le refus de Jacques Chirac de participer à la guerre en Irak, les Américains ont refusé de fournir une pièce permettant d’utiliser les catapultes du porte-avions Charles de Gaulle. Après le rachat d’Alstom par General Electric, la maintenance des turbines Arabelle a été suspendue pour un temps dans les centrales nucléaires françaises. Au sujet de l’Iran, les Américains ont exigé le retrait de Peugeot de ce pays.


François Mitterrand déclara : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort, apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! ».

Kommentare


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page