top of page

Marlène Schiappa dans Playboy



Marlène Schiappa a posé dans le magazine de charme Playboy. Elle n’apparait pas nue mais habillée de manière décente. Elle pose dans plusieurs tenues : parfois avec une longue robe blanche ou dans une robe moulante. On peut aussi voir un drapeau bleu-blanc-rouge sur les photos. Il s’agit peut-être de rappeler qu’elle est actuellement en charge de l’Économie sociale et solidaire au gouvernement. Elle fut aussi secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes entre 2017 et 2020.


Cette exhibition dans Playboy n’a pas été appréciée pour tout le monde. Élisabeth Borne a estimé que cette initiative était « inappropriée ». La ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes a été plus sévère. Isabelle Rome juge que Playboy est un condensé de tous les stéréotypes sexistes. Elle pense que cette initiative ne défend pas la cause des femmes. Selon Isabelle Rome, c’est comme si on voulait lutter contre l’antisémitisme en donnant un entretien dans Rivarol.


Des membres du gouvernement Borne s’opposent ainsi publiquement. Mais Marlène Schiappa assume son action. La première question dans l’entretien dans Playboy porte sur la cause de sa présence dans le magazine. Marlène Schiappa répond qu’elle s’est inspirée de l’actrice Pamela Anderson. Celle-ci avait vécu son exhibition pour Playboy comme un acte d’émancipation.


Dans l’entretien de Marlène Schiappa, il est question de la cause des femmes en Afghanistan ou en Iran. Elle parle aussi de sexualité. Elle défend le droit des femmes à s’exprimer librement. Elle illustre son propos par une boutade : « On ne va pas s’interdire les plans à trois ». L’interview est titrée : « Une ministre libre ».


Il peut aussi s’agir d’une stratégie de communication du président. Emmanuel Macron a accordé un entretien à Pif Gadget. Le ministre du travail Olivier Dussopt a révélé son homosexualité dans Têtu et à présent Marlène Schiappa dans Playboy. L’objectif serait à chaque fois de toucher un segment différent de la population avec des arrière-pensées politiciennes.

Comentarios


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
bottom of page