La Révolution en marche avec Macron



Une manifestation contre la dissolution de Génération identitaire s’est déroulée à Paris le 20 février 2021. Après une offensive contre le séparatisme islamiste, Emmanuel Macron veut démontrer qu’il ne stigmatise pas les musulmans en s’attaquant à une association anti-immigration. Ce rééquilibrage est essentiel d’un point de vue politique. Emmanuel Macron soigne son aile gauche en voulant dissoudre une association présentée comme d’extrême-droite.


Cette manœuvre est également fondamentale d’un point de vue idéologique. La nouvelle utopie « progressiste » est le multiculturalisme. Elle est née dans les années 60 sur les campus des universités américaines. Après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, elle est devenue la grande utopie en remplacement du communisme. La quête par les Occidentaux d’une société parfaite découle du christianisme. Il s’agit d’une religion eschatologique : la société parfaite est instaurée par Dieu. L’Apocalypse est une révélation pour chaque Chrétien. Les élus accèdent au paradis et les damnés en sont exclus.


Au XIXe siècle, les socialistes constatèrent l’avènement d’une nouvelle classe ouvrière à la suite de la révolution industrielle. Ils décidèrent de défendre les intérêts des ouvriers, dont la population était en croissance avec l’exode rural vers les villes industrielles. Les socialistes proposèrent de faire la révolution. Néanmoins, il s’agissait surtout de faire en sorte que les petits-bourgeois socialistes accèdent au pouvoir et remplacent les élites de l’époque.


La quête du paradis perdu pousse toujours les internationalistes à vouloir construire le Paradis sur Terre. La nouvelle utopie révolutionnaire est la société multiculturelle. Elle est parée de toutes les vertus et elle s’appuie sur la croissance démographique des minorités issues de l’immigration. Néanmoins, les hommes blancs qui soutiennent cette idéologie se condamnent à s’agenouiller pour expier des péchés imaginaires.


Selon le christianisme, c’est Dieu qui doit provoquer l’Apocalypse et instaurer sur Terre le Royaume de Dieu. Les fanatiques qui prétendent construire une société parfaire se prennent collectivement pour un Dieu tout-puissant. Il en résulte une inclinaison à traiter leurs opposants politiques avec une condescendance moralisatrice. Ce mépris est encore plus fort pour ceux qui viennent de la gauche car les prolétaires auraient dû faire la Révolution et ils ont préféré s’embourgeoiser. Pour se venger, les gauchistes se sont alliés avec les capitalistes pour pourrir la vie du peuple, en promouvant une immigration de masse. L’Immigré remplace le Prolétaire comme force révolutionnaire permettant l’avènement du paradis multiculturel.


Les nouveaux révolutionnaires sont des prétentieux. Ils croient détenir la Vérité et marcher en direction de la Terre promise. Ils se prennent pour les élus. Ils veulent défendre la République. Mais il s’agit d’un mot codé pour définir la Révolution mondiale. Leur république cosmopolite doit conquérir tous les pays du monde pour le bien de l’humanité. Ce n’est pas un hasard si Emmanuel Macron a écrit un livre intitulé Révolution !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now