La révolte suite à la mort de Masha Amini



La police des mœurs arrêta le 13 septembre 2022 à Téhéran une jeune femme pour non-respect du code vestimentaire. Il s’agissait d’une Kurde iranienne de 22 ans. Elle décéda trois jours plus tard à l’hôpital. Des militants affirmèrent qu’elle avait été blessée à la tête durant sa détention. Sa mort déclencha des manifestations en Iran avec en première ligne les Iraniennes. Des manifestations de soutien ont récemment eu lieu dans des dizaines de villes dans le monde : Londres, Rome, San Francisco, Tokyo….


L’État iranien a publié un rapport exonérant la police des mœurs de toute responsabilité dans la mort de Masha Amini. Les autorités affirment que la jeune femme est décédée de causes naturelles. Selon leur rapport : « La mort n’a pas été causée par des coups portés à la tête et aux organes vitaux » et serait liée « à une intervention chirurgicale pour une tumeur cérébrale à l’âge de huit ans ». Selon le rapport officiel, elle est décédée le 16 septembre 2022 « des suites d’une défaillance d’organes multiples causée par une hypoxie cérébrale ».


La répression des manifestations a été dénoncée par la communauté internationale. Les États-Unis ont annoncé des sanctions économiques à l’encontre de sept responsables iraniens pour leur rôle dans la répression. Ce régime théocratique s’empara du pouvoir en Iran lors de la révolution de 1979. En réaction à la volonté du shah d’occidentaliser l’Iran, la théocratie chiite imposa une application stricte du coran. Depuis cette date, la répression contre toute « déviance » a été constante.


Les dirigeants européens qui condamnent la répression en Iran ne se rendent pas compte qu’une immigration majoritairement musulmane favorise l’implantation d’un l’islam intolérant en Europe. Le laxisme migratoire favorise déjà l’implantation d’un islam rigoriste dans de nombreux quartiers en France. Il existe des pressions dans les quartiers islamisés pour que les femmes portent le voile. Des tenues islamiquement correctes font leur apparition dans les écoles et dans les piscines.


Nos dirigeants sont incapables de lutter contre cette évolution car ils sont soumis à une idéologie cosmopolite. Pour eux, l’immigration serait forcément une chance. Ils préfèrent draguer l’électorat musulman et condamner les opposants politiques qui luttent contre l’islamisation rampante de la France. La langue de bois promeut depuis des décennies une société inclusive comme si cette utopie était le paradis à atteindre. A la place du paradis multiculturel, on risque fort d’obtenir l’enfer communautaire !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black