L’incertitude concernant l’élection présidentielle américaine



Le résultat annoncé pour l’élection présidentielle américaine n’est pas définitif. Les médias français ont affirmé péremptoirement que Joe Biden avait gagné la présidentielle. En réalité, le nombre requis de grands électeurs pour être élu a été atteint par Biden. Mais les médias ont omis de signaler que Donald Trump n’a pas reconnu sa défaite et que des recours sont déposés dans les États contestés. Des centaines de juristes recueillent des témoignages et des preuves de fraudes électorales pour faire invalider les résultats. Si les procédures aboutissent, il est possible que Donald Trump soit déclaré vainqueur ou que le vote soit annulé dans certains des 6 États contestés.


La fraude a surtout été possible avec les votes par correspondance. Des millions de bulletins de vote ont été envoyés et pris en compte. Des morts et des personnes n’habitant pas dans les États concernés ont pu voter. Lors du dépouillement, des observateurs républicains ont été virés des bureaux de vote afin de laisser les démocrates seuls pour compter les votes par correspondance. Une récolte de bulletins en blanc avait été organisée et il était alors nécessaire que les démocrates restent seuls dans les bureaux de vote pour cocher le « bon » candidat. De plus, les machines de vote utilisant le logiciel Dominion aurait supprimé des centaines de milliers de votes Trump pour les remplacer par des votes Biden. Il a lui-même a déclaré, dans une intervention télévisée surréaliste, avoir mis en place « l’organisation de fraude électorale la plus vaste et inclusive de l’histoire politique américaine ».


La présidentielle américaine est une élection indirecte : les électeurs élisent dans chaque État des grands électeurs qui ensuite élisent le président. L’élection par les grands électeurs est prévue le 14 décembre 2020. Il faut 270 votes pour être élu. Si des résultats sont invalidés pour fraude dans quelques États, il est possible qu’aucun des deux candidats ne dispose de 270 grands électeurs. Dans ce cas, la Constitution prévoit un vote par la chambre des représentants. Toutefois, chaque État a une seule voix. Il suffit de regarder une carte pour s’apercevoir que la couleur rouge du parti républicain domine. Donald Trump peut donc être réélu. La roue de la fortune tourne. Alea jacta est !


youtu.be/BRZEs9BRGK4

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now