L’appel des généraux qui fait scandale



L’hebdomadaire Valeurs actuelles a publié une tribune de généraux à la retraite. Il est notamment écrit : « L’heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui, même à la retraite, restons des soldats de France, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays ».


Ces généraux rappellent que les mots « Honneur et Patrie » sont inscrits sur les drapeaux tricolores. Ils dénoncent 3 types de délitement :

- « Délitement qui, à travers un certain antiracisme, s’affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être, voire une haine entre les communautés » [ ] ;

- « Délitement qui, avec l’islamisme et les hordes de banlieue, entraîne le détachement de multiples parcelles de la nation pour les transformer en territoires soumis à des dogmes contraires à notre constitution » [ ] ;

- « Délitement, car la haine prend le pas sur la fraternité lors de manifestations où le pouvoir utilise les forces de l’ordre comme agents supplétifs et boucs émissaires face à des Français en gilets jaunes exprimant leurs désespoirs ».


Toutefois les généraux n’ont pas mentionné la cause racine de cette situation déshonorante : nos dirigeants sont soumis à une idéologie importée des États-Unis. Celle-ci se prétend politiquement correcte alors qu’elle est hautement toxique pour les peuples. Depuis 1974, la France est présidée par des mondialistes. Ils pensent que la France est trop petite et qu’elle doit s’intégrer dans un ensemble plus vaste : l’Union européenne. Ils se soumettent volontiers à des tribunaux internationaux et à des instances supranationales. Ils croient en l’avènement du paradis multiculturel et cette lubie trouve son origine dans un antifascisme obsessionnel. Ils se prennent pour des citoyens du monde ; ils ont davantage d’affinités avec les étrangers partageant leur idéologie qu’avec leurs compatriotes.


L’idéologie mondialiste est antinomique avec le patriotisme. Le « vivre-ensemble » est la valeur mise en avant. Mais celle-ci est contradictoire avec les valeurs de la République française. La liberté n’existe plus quand le président obéit à des instances supranationales. L’égalité est supprimée quand des discriminations favorisent certaines minorités. La fraternité est remplacée par un mépris condescendant envers le peuple. Quand Emmanuel Macron accuse les Français de crime contre l’humanité en Algérie, ne s’agit-il pas d’une accusation injustifiée ? Quand le chef de l’État se fait photographier entre deux lascars, dont l’un fait un doigt d’honneur, ne s’agit-il pas d’une posture indigne ?


En réalité, nos dirigeants passent l’essentiel de leur temps à débiter une logorrhée xénophile et à déconstruire l’histoire de France. Ils font semblant d’être des patriotes lors de quelques dates symboliques mais ils travaillent assidument à transformer la France en une colonie dirigée depuis l’étranger. Ils ne changeront pas d’idéologie. La seule façon de mettre fin au déshonneur actuel est de sortir les sortants. Il faut que les patriotes français se réveillent et qu’ils imposent en 2022 une véritable alternance politique !


Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black