L’Absurdistan : c’est aussi l’Union européenne


Un hebdomadaire allemand a qualifié la France d’Absurdistan en raison de la gestion monarchique du Covid 19, de la distinction entre commerces essentiels et non essentiels et des autorisations de sortie. On pourrait utiliser le même qualificatif pour l’Union européenne. Ainsi, le directeur de l’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes (Frontex) a dû s’expliquer devant les eurodéputés de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures. De plus, des parlementaires européens demandent sa démission et une enquête indépendante.


L'agence européenne de surveillance des frontières est mise en cause par une enquête réalisée par des médias immigrationnistes qui dénoncent l’implication d’agents de Frontex dans le refoulement de bateaux d’illégaux en mer Égée. Ces journalistes affirment que des équipes de Frontex ont procédé à des refoulements vers la Turquie de ces bateaux cherchant à rejoindre les îles grecques de la mer Égée. De même, les garde-côtes grecs auraient refoulé des bateaux d’immigrés illégaux en dehors des eaux territoriales grecques.


Les agents de Frontex n’ont pas bien compris leur mission. Ils croient naïvement qu’ils doivent protéger les frontières extérieures de l’Union européenne. Mais pour les parlementaires immigrationnistes, il est indécent de vouloir refouler des immigrés illégaux. L’idéal serait de faire semblant de protéger les frontières européennes. Il s’agit d’une volonté délibérée des cosmopolites européens de laisser les frontières ouvertes.


Le plus inquiétant est la tendance de l’Union européenne à s’occuper de pays extra-européens. Ainsi la consultation des bulletins quotidiens européens (cf. agenceurope.eu) de décembre et novembre est édifiante :


- AFRIQUE : l’UE mobilise 10 millions d’euros pour la coopération entre l’ECDC et le CDC Afrique en matière de sécurité sanitaire,

- SOUDAN : 70 millions d’euros d'aide annoncés lors de la visite de Janez Lenarčič à Khartoum et dans les camps de réfugiés,

- DÉVELOPPEMENT : un projet de conclusions du Conseil soutient la poursuite des efforts internationaux pour alléger la dette des pays africains,

- DÉVELOPPEMENT : l'UE annonce mobiliser 183 millions d’euros pour l'allègement de la dette de 29 des pays les plus pauvres,

- GHANA : l'UE mobilise 86,5 millions d’euros d'appui budgétaire direct pour atténuer l'impact de la pandémie,

- SÉNÉGAL : Covid-19, l’UE et l’Allemagne mobilisent 212 millions d’euros d'appui à la résilience économique et sociale,

- SAHEL : Coronavirus, l’UE apporte une aide de 92 millions d'euros.


On a l’impression que la Commission se prend pour un gouvernement mondial. Elle arrose généreusement l’Afrique, avec notamment les impôts des Français. Nous verserons près de 27 milliards d’euros en 2021 pour engraisser le Léviathan européen !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black