Giorgia Meloni bientôt au pouvoir ?



Un meeting commun des partis italiens de droite a été organisé à Rome le 22 septembre 2022. Matteo Salvini et Sylvio Berlusconi ont pris la parole à cette occasion. Une nouvelle personnalité politique italienne a également été conviée. Il s’agit de la présidente du parti Fratelli d’Italia. Giorgia Meloni a déclaré : « Quand la démocratie est arrivée, la gauche a perdu la tête. Elle s’est révélée pour ce qu’elle est : une gauche extrémiste, enragée, violente qui est terrorisée à l’idée de perdre son système de pouvoir ». Giorgia Meloni a ajouté : « Pendant toute la campagne, on nous a dit qu’on faisait peur, mais les seuls qui ont peur ce sont eux » ; et aussi : « Ils n’ont pas peur ceux qui rêvent d’une Italie orgueilleuse, qui veulent redevenir fiers de leur nation, de leur peuple, de leur drapeau ».


Silvio Berlusconi a précisé : « La gauche propose de repeupler nos villages en faisant débarquer toujours plus de migrants. Moi je dis non. Repeuplons-les en permettant à nos garçons de faire plus de fils et en aidant les mamans à devenir des mamans ». Le principal atout de Giorgia Meloni est que son parti n’a jamais gouverné. Le dégagisme pourrait la propulser à la fonction de premier ministre après les élections législatives du 25 septembre 2022.


Giorgia Meloni lors de son intervention au forum Ambrosetti début septembre avait déploré les carences de l’Italie au niveau énergétique et son affaiblissement sur le plan de la production industrielle. Elle a déclaré : « La richesse s’est verticalisée et s’est déplacée vers l’Orient, les régimes autocratiques se sont étendus tandis que nous nous affaiblissions. Nous n’avons plus le contrôle de rien ». Giorgia Meloni a précisé : « Il faut un paradigme différent entre l’État et le citoyen. Les citoyens sont des citoyens et non des sujets […] et cela signifie une révolution culturelle dans le fisc, la bureaucratie, la justice, la sécurité condition de la liberté, une révolution culturelle aussi dans le domaine politique, dans le respect de ce que l’on a promis aux citoyens ».


Les temps changent : c’est la présidente d’un parti de droite qui propose une révolution culturelle !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black