Des arnaques à l’entrée du Louvre au fiasco du stade de France



Le journal Le Parisien publie un article sur les escroqueries en bandes organisées subies par le musée du Louvre. Les entrées au musée vendues entre 15 et 17 euros font l’objet d’un trafic illégal. Ces billets sont valables toute la journée. Après avoir acheté des billets le matin, des revendeurs à la sauvette les proposent aux touristes qui attendent pour accéder au musée. Ces billets sont évidemment vendus plus chers. Mais ils permettent aux acheteurs d’accéder plus rapidement au musée.


Ce petit manège dure toute la journée car la bande d’escrocs récupère de gré ou de force les billets à la sortie des touristes pour les revendre à ceux qui attendent pour accéder au musée. Ce système de coupe-file à répétition est un manque à gagner pour la trésorerie du Louvre. Le préjudice est évalué à environ 1 million par an. Un même billet peut être utilisé 6 ou 7 fois dans la journée. La direction du Louvre a saisi la police de ce problème récurrent. Quatorze individus ont été interpellés cette semaine aux abords du musée par les agents de la sous-direction de la lutte contre l’immigration irrégulière, épaulés par les policiers du commissariat du centre de Paris. Huit individus affirment être de nationalité gabonaise. Ils ont été placés en garde à vue. Cette bande constituée d’immigrés clandestins s’est spécialisée dans cette arnaque.


On peut remarquer que le gouvernement n’était pas capable de faire respecter la loi sur un lieu touristique emblématique de la capitale. Le musée du Louvre est une visite incontournable proposée par les agences de voyage étrangères. On n’ose imaginer ce qui se passe dans les quartiers moins touristiques de Paris. Cette affaire met en perspective le fiasco du Stade de France. Un gouvernement incapable de faire respecter la loi devant le musée du Louvre pouvait-il assurer la sécurité de milliers de supporters devant le Stade de France ?


Tout le monde connait désormais la réponse. Après avoir été ridiculisé, le gouvernement français a essayé de faire porter la responsabilité des problèmes sur les Anglais. Il est vrai que les Anglais ont été nos ennemis dans le passé. Mais nous ne sommes plus au XVe siècle. De plus, l’Entente cordiale a été signée entre la France et le Royaume-Uni en 1904. La tentative maladroite de désigner les Anglais à la vindicte populaire est pathétique. Les supporters anglais ne seront pas les boucs émissaires permettant de cacher les vrais responsables.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black