De la verticalité jupitérienne à l’horizontalité juvénile



Au début de son quinquennat, Emmanuel Macron souhaitait imposer une verticalité jupitérienne en réaction à l’affaissement hollandais. Il avait compris que François Hollande avait rabaissé la fonction présidentielle par des maladresses à répétition et une normalité revendiquée. A contrario, un président jupitérien s’inspire d’un dieu romain qui gouverne la terre et les autres dieux. Il a un caractère impérieux et dominateur. La référence mythologique était très ambitieuse. La Ve République est une synthèse entre la monarchie absolue et le régime parlementaire. Il s’agit d’une monarchie élective. Le chef de l’État doit se comporter comme un monarque pour remplir pleinement sa fonction. Charles de Gaulle disait : « Prenez de l’altitude, il y a moins de monde ». Toutefois, iI n’est pas nécessaire de se prendre pour un dieu romain. Il ne faut pas confondre l’Élysée avec l’Olympe !


Emmanuel Macron a dévalorisé la fonction présidentielle une première fois en recevant un groupe de danseurs noirs lors de la fête de la musique. On peut voir une photo d’Emmanuel et Brigitte Macron, tout sourire, au milieu des artistes avec lunettes noirs et maillots de résille. L’un deux a une main sur l’épaule de Brigitte Macron et il fait le V de la victoire avec l’autre main. Ce genre d’exhibition est évidemment une atteinte à la fonction présidentielle. L’Élysée n’est pas un cabaret exotique.


Une autre photo a été encore plus transgressive. Il s’agit d’une photo prise à Saint-Martin, dans les Antilles françaises. Emmanuel Macron est pris en photo entre deux lascars, dont l’un fait un doigt d’honneur et l’autre un signe d’appartenance à un gang. La symbolique est terrible pour le président. Il est ravi au milieu de deux jeunes provoquant les Français.


Au lieu d’incarner un monarque, le président ressemble de plus en plus au bouffon du roi. Ce personnage de la cour royale avait le privilège de pouvoir se moquer du souverain, à condition de manier l’humour. Dans une démocratie, c’est le peuple qui est le souverain. Emmanuel Macron ne s’est pas privé de critiquer les Français. Mais ce n’était pas d’une grande finesse d’esprit !


Récemment, Emmanuel Macron a invité deux influenceurs à l’Élysée pour participer à un concours d’anecdotes. L’objectif est de séduire l’électorat des jeunes pour qu’ils votent pour le président sortant. Mais lors de cette prestation médiatisée, Emmanuel Macron a encore rabaissé la fonction présidentielle. Il devient un amuseur.


La gifle infligée à Emmanuel Macron est un geste condamnable. Néanmoins, la désacralisation de sa fonction a contribué au passage à l’acte. Le responsable a crié : « Montjoie, Saint-Denis ». Il s’agit d’un cri de ralliement des armées royales de l’ancien temps. Saint-Denis est le saint patron des rois de France. Emmanuel Macron a été puni pour ne pas avoir respecté des valeurs traditionnelles. L’ancien monde ne veut peut-être pas mourir !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black