Cassandre Fristot accusée de provocation à la haine raciale



Lors de l’audience devant le tribunal de Metz, trois mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité ont été requis par le procureur de République pour provocation publique à la haine raciale. La pancarte à l’origine de la procédure pénale a été brandie le 7 aout 2021 lors d’une manifestation contre le passe sanitaire. On peut lire « Mais qui ? » avec une liste de noms de personnalités. Cassandre Fristot est accusée d’antisémitisme car beaucoup de personnes citées sont juives. Le ministre de l’Intérieur a déclaré que de tels propos ne resteront pas impunis. Treize associations se sont portées partie civile. La décision du tribunal sera rendue le 20 octobre 2021.


Cassandre Fristot n’est pas venue au tribunal. Son avocat a fait savoir qu’elle voulait seulement dénoncer les puissants. Elle ignore leur religion pour la plupart. L’avocat a soulevé un point de droit. C’est la diffusion de la pancarte sur les réseaux sociaux qui est condamnable. Or Cassandre Fristot n’a pas diffusé le contenu de la pancarte sur internet. C’est la LICRA qui a réalisé cette diffusion. Cassandre Fristot est professeur d’allemand dans un lycée de Moselle. Elle a été suspendue par l’Éducation nationale et elle n’a pas effectuée sa rentrée.


Cette affaire pose la question de la liberté d’expression. La liberté est la première valeur mentionnée dans la devise de la République française. Mais des lois liberticides successives ont largement entamé la liberté d’expression en France depuis 1972. Sur la pancarte, 4 personnes ne sont pas juives : Macron, Attal, Schwab et Ferguson. Cette réalité n’a pas empêché l’exploitation politique de la pancarte. Il est probable que le pouvoir macronien cherchait un prétexte pour discréditer les manifestants contre le passe sanitaire. Cette pancarte permet de jeter l’opprobre sur les manifestants anti-passe des samedis en faisant un amalgame avec les nazis. Cette méthode est habituelle. Gérald Darmanin a précédemment traité les gilets jaunes de peste brune. Le reductio ad hitlerum est à l’honneur dans la macronie.


Dans la mythologie, Cassandre était la plus belle des filles de Priam. Apollon tomba amoureux de cette beauté. Pour la séduire, il lui donna le don de prédire l’avenir. Mais Cassandre refusa de céder à ses avances. Pour la punir, Apollon décida que personne ne prendra jamais au sérieux ses paroles.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black