Affaire Duhamel : la faillite de l’idéologie soixante-huitarde ?



Le livre de Camille Kouchner La Familia Grande révèle l’agression sexuelle de son frère par son beau-père, Olivier Duhamel. Cette affaire de mœurs fait l’effet d’une bombe dans le petit monde de la gauche moralisatrice. Elle se retrouve en position d’accusée après une domination idéologique et morale d’un demi-siècle dans les grands médias français. Après des victoires concernant l’avortement, le mariage homosexuel et la procréation médicalement assistée ; la gauche vient de subir une défaite au sujet de la pédophilie.


Camille Kouchner dénonce la génération de ses parents qui est jouisseuse et libertaire. Pourtant, elle ne fait que mettre en application les slogans soixante-huitards : « Il est interdit d’interdire » ou « Jouissez sans entraves ». Dans la villa de Sanary-sur-Mer, les adultes se baignent nus dans la piscine. Des photos érotiques des enfants sont affichées sur les murs. Le libertinage est la norme pour les adultes. De nombreux invités défilent dans la villa chaque été. Ainsi la clique « progressiste » connaissait depuis longtemps le cadre de vie imposé aux enfants. Les révolutionnaires soixante-huitards ont rejeté la morale de l’Église catholique et ils ont adopté une contre-culture libertaire. Cette nouvelle morale doit être acceptée par les enfants. Ils n’ont pas le droit de contester l’ordre établi comme l’on fait leurs parents.


En 1977, Gabriel Matzneff publia un texte pour prendre la défense d’adultes accusés d’avoir eu des relations sexuelles avec des enfants. Cette pétition a été signée par Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Louis Aragon et …. Bernard Kouchner. Sa défense est d’ailleurs intéressante : « Mais la pétition de Matzneff, je ne l’ai même pas lue ! Daniel Cohn-Bendit et moi l’avons signée parce que Jack Lang nous l’avait demandé ». Bernard Kouchner précise : « Autre temps, autres mœurs. La période était bêtement laxiste, permissive. Les idéologies nous submergeaient ». Bernard Kouchner fait profil bas. Il s’agit d’un comportement inhabituel pour un gauchiste habitué à faire la morale à la terre entière au nom de la cause humanitaire.


Cette reculade est le signe d’un renversement des valeurs. Nous sommes peut-être à la veille d’une révolution conservatrice. Un cycle de 50 ans se termine et on pourrait assister au retour de certaines valeurs traditionnelles. Selon l’analyse gramscienne, cette situation devrait même permettre une véritable alternance politique. Les Français ne supportent plus l’arrogance de la gauche caviar et ses lubies décadentes. Le politologue Olivier Duhamel pourra analyser en connaisseur la faillite de la gauche soixante-huitarde !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now