Encore une cathédrale en feu !



Un incendie a ravagé la cathédrale de Nantes. Un homme a été interpellé. Il est bénévole au diocèse, âgé de 39 ans et de nationalité rwandaise. Il était chargé de fermer la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul vendredi soir. Les enquêteurs cherchent à vérifier son emploi du temps. Il aurait fait part de sa colère concernant son visa expiré. Le feu a été rapidement circonscrit mais il a fait des dégâts importants à l’intérieur de l’édifice. Le grand orgue a complétement brulé. Derrière le grand orgue, des vitraux du XVIe siècle ont volé en éclats. De plus, un tableau d’Hippolyte Flandrin du XIXe siècle et les vitraux de la façade ont été abimés.


Une enquête est ouverte pour incendie volontaire. Il est difficile de soutenir que l’incendie est accidentel car 3 points de feu distincts ont été identifiés. Cet incendie rappelle un autre incendie à Notre-Dame de Paris. Il avait été déclaré accidentel par le pouvoir macronien, avant même le commencement de l’enquête. On attend encore les conclusions de cette enquête. Il est probable que les Français ne connaîtront jamais la vérité. Le doute plane et planera longtemps. Le pouvoir macronien a peur de découvrir que l’incendie à Notre-Dame de Paris est peut-être volontaire : un islamiste, un sataniste, un gauchiste, un franc-maçon ou un immigré ? Dans tous les cas, le pouvoir préfère la thèse de l’accident.


Il est vrai que des sites chrétiens sont régulièrement profanés : cimetières, églises et croix catholiques. Les médias de propagande préfèrent taire ces profanations. Seuls les lieux de culte musulmans et juifs sont dignes d’intérêt pour eux. Les monuments chrétiens sont apparemment des vestiges sans intérêt pour les médias officiels. Seules les cathédrales en feu parviennent encore à troubler l’indifférence des grands médias de propagande multiculturelle.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now