La loi Avia retoquée : un camouflet pour la macronie



Le Conseil constitutionnel a censuré la loi contre la haine en ligne soutenue par le gouvernement. L’obligation de supprimer dans les vingt-quatre heures les « contenus haineux » signalés par des internautes a été rejetée par le Conseil constitutionnel. Il a considéré que cette obligation risquait de porter « une atteinte à l’exercice de la liberté d’expression et de communication qui n’est pas nécessaire, adaptée et proportionnée ». Il a aussi précisé : « La liberté d’expression et de communication est d’autant plus précieuse que son exercice est une condition de la démocratie et l’une des garanties du respect des autres droits et libertés ».


Il s’agit d’un camouflet pour le pouvoir macronien. La loi Avia est réellement liberticide. Le désaveu est cinglant pour un pays qui se prend pour une référence concernant le respect des droits de l’Homme et du citoyen. Les principaux médias publics et privés diffusent une propagande multiculturaliste à longueur d’année. Le seul espace de liberté se trouve désormais sur internet mais la macronie a décidé de le brider. Elle est en pleine dérive autoritaire. Toute opinion contraire à la doxa mondialiste est qualifiée de « haineuse » par la propagande officielle. Si la loi était passée, les Français n’auraient plus été libres d’exprimer une opinion patriotique.


Les Français subissent progressivement la mise en place d’une société orwellienne. Il nous faut entrer en résistance. Vive la France libre !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now