L’UE a d’autres priorités que le coronavirus


Voici quelques décisions de l’Union Européenne depuis le début de la crise du coronavirus :


19 février 2020 : l’UE débloque 1 million d’euros d’aide initiale d’urgence pour contenir l’invasion de criquets pèlerins en Afrique de l’Est.


20 février 2020 : l’UE mobilise 21 millions d’euros en faveur des réfugiés afghans au Pakistan et en Iran.


25 février 2020 : l’UE mobilise 232 millions d’euros d’appui à la lutte mondiale contre le COVID-19.


27 février 2020 : l’UE annonce 11,45 millions d’euros d’aide d’urgence en réponse à la crise humanitaire et sécuritaire au Burkina Faso.


28 février 2020 : l’UE débloque 10 millions d’euros d’aide supplémentaire pour combattre l’invasion de criquets pèlerins en Afrique de l’Est.


3 mars 2020 : l’UE annonce 130 millions d’euros de soutien à la transition civile et au peuple soudanais.


25 mars 2020 : l’UE confirme qu’elle soutiendra les pays les plus vulnérables à hauteur de 129 millions d’euros via l’OMS.


27 mars 2020 : la Commission européenne annonce plus de 400 millions d’euros à destination des pays de la région des Balkans pour faire face au Coronavirus.


1er avril 2020 : l’UE annonce une aide de près de 240 millions d’euros aux réfugiés syriens dans les pays voisins.

Ainsi l’UE apparait fort peu impliquée dans l’aide pour les pays membres. Les Français pourront apprécier comment est utilisé leur argent en période de crise (la France est contributrice nette au budget de l’UE). Les instances bruxelloises se comportent comme un gouvernement mondial qui s’occupe de la terre entière !

Source : agenceurope.eu / Bulletin Quotidien Europe

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now