Les élus qui ont vendu leur âme

14/02/2020

 

L’hebdomadaire Le Point publie cette semaine des articles sur « ces élus qui ont vendu leur âme ». Le Point précise de quoi il s’agit : « Dans certaines villes de banlieue, on voit des candidats ou des élus s’entourer de voyous et de religieux pour inciter les habitants à « bien voter ». Les plus persuasifs sont carrément intégrés aux équipes de campagne ou aux cabinets, comme le démontre l’enquête édifiante et documentée d’Eve Szeftel sur Bobigny et l’influence de Jean-Christophe Lagarde ».

 

Dans le livre Le maire et les barbares, la journaliste Eve Szeftel dénonce la manière dont Jean-Christophe Lagarde (UDI) a délogé les communistes. Il aurait distribué entre 2010 et 2014 aux associations de la ville 400 000 euros de sa réserve parlementaire : plus de la moitié est octroyée à des associations communautaires  sans activité réelle. La journaliste a également recueilli des témoignages concernant des opposants passés à tabac et des pressions exercées sur les électeurs.

 

Le Point cite aussi le clientélisme de la maire socialiste de Denain : le fils d’un  imam de la ville se voit attribuer plusieurs centaines de milliers d’euros pour financer une entreprise de réinsertion en réparation automobile. Mais en moins de 2 ans, les comptes du garage sont déficitaires ; ce qui entraine la liquidation en 2017.

 

Le maire (EELV) de Grenoble est lui-aussi mentionné par l’hebdomadaire. Grenoble est divisé en deux : au Nord, des cadres et des ingénieurs ; au sud les quartiers  de l’immigration. Un plan voté en 2019 par Grenoble Alpe Métropole prévoit 447 millions pour ces quartiers alors que 100 millions ont déjà été dépensés depuis 2016 pour raser des tours et renouveler les équipements publics.

 

Pauvre France !

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now