Les centres Emmaüs principalement utilisés par les immigrés

31/01/2020

 

L’association Emmaüs dans son rapport d’activité pour l’année 2017 (dernier rapport d’activité disponible sur leur site) indique que 3% des personnes suivies sont françaises, 2% proviennent de l’Union Européenne et 95 % en dehors de l’Union Européenne. Concernant les personnes hébergées dans les 18 centres d’urgence en 2017 (20 885 personnes prises en charge) ; 1% sont françaises, 1% viennent de l’Union Européenne et 98% en dehors de l’Union Européenne. Pour les personnes hébergées dans les 16 Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (821 personnes prises en charge) ; 26% sont françaises, 8% viennent de l’Union Européenne et 66% en dehors de l’Union Européenne.

 

Ces chiffres démontrent la proportion écrasante de ressortissants étrangers dans les structures d’accueil Emmaüs. Dans le rapport d'activité 2017, il est mentionné : « La polémique hivernale sur le nombre de SDF préférant rester dans la rue et qui refuseraient les propositions d’orientations qui leur sont faites, en raison de la déshumanisation des structures dans lesquelles régnerait la violence est un signe des temps ». Toutefois  la cause évidente de ce problème n’est pas évoquée. La réponse est la suivante : « Les demandeurs d’asile et autres migrants ne viennent pas en France pour le bonheur d’être hébergés aux frais de l’État. Ils sont en France pour avoir fui la guerre, l’oppression, la discrimination ou la misère. Faut-il préciser à regret que la plupart d’entre eux préféraient certainement choisir un pays plus accueillant ? ».

 

Faut-il préciser que de nombreux Français n'apprécient pas cette critique injuste ?

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now