Greta Thunberg : la figure symbolique d’une imposture !

21/07/2019

 

Greta Thunberg est devenue l’héroïne de la lutte contre le réchauffement climatique grâce à une campagne médiatique mondiale. Lors  du forum économique de Davos en janvier 2019, elle a déclaré : « Je ne veux pas de votre espoir, je veux que vous paniquiez, que vous ressentiez la peur que je ressens tous les jours et que vous agissiez ». Néanmoins un syndrome d'Asperger, un trouble obsessionnel compulsif et un mutisme sélectif lui ont été diagnostiqués à l’âge de 11 ans. Le syndrome d'Asperger est une forme d’autisme qui se caractérise par des difficultés significatives pour les interactions sociales, associés à des intérêts spécifiques ou à des comportements répétitifs. Le trouble obsessionnel compulsif se caractérise par l’apparition répétée de pensées intrusives (obsessions) générant de la peur, ou par des comportements ritualisés (compulsions). Ces pensées et actions sont souvent irrationnelles. Le mutisme sélectif est un trouble anxieux qui empêche une personne de parler lors de situations particulières.

 

Pourtant Greta Thunberg est devenue la porte-parole de la cause écologique. Cette suédoise autiste impose ses lubies comme des vérités révélées. Elle veut sauver la planète et elle exige des gouvernements des mesures fiscales : une taxe sur la consommation d’eau et une écotaxe sur les voyages en avion. Une écologie punitive comme remède au « dérèglement climatique » est ainsi imposée. Les écologistes jouent sur les sentiments et l’irrationalité pour imposer leur idéologie. Une adolescente de 16 ans est intronisée en  grande prêtresse d’une grande cause universelle par la magie du verbe.

 

Toutefois, on attend toujours une explication rationnelle pour comprendre comment les hommes préhistoriques ont pu provoquer un réchauffement climatique il y a 10 000 ans. La  Suède était recouverte par les glaciers du pôle nord à cette époque reculée. Le réchauffement climatique a donc été une chance pour la Suède et pour l’ensemble du continent européen. De plus, le gaz carbonique est indispensable à la croissance des végétaux. Son taux dans l’atmosphère est aujourd’hui de 0,04%. Un taux plus élevé permettrait de favoriser les productions agricoles. Il est donc stupide de lutter contre le gaz carbonique qui est un engrais naturel pour la croissance des plantes. Enfin, le GIEC est subventionné pour promouvoir la théorie d’un  réchauffement provoqué par l’homme. Mais d’autres théories existent : notamment une théorie expliquant les changements climatiques par des variations de l’activité solaire. Mais cette théorie a l’inconvénient de ne pas culpabiliser les humains. Elle ne permet pas à des écolos prétentieux de jouer aux prophètes et de déverser leur logorrhée via les médias, ni de pourrir la vie des contribuables des pays riches.

 

Greta Thunberg est un parfait symbole d’une pensée magique au service d’une cause sectaire.  Elle se comporte comme le gourou d’une secte apocalyptique : un grand malheur s’abattra sur l’humanité si ses injonctions moralisatrices ne sont pas satisfaites. Les écolos en sont réduits à promouvoir une autiste pour défendre leur théorie mensongère sur l’origine du réchauffement climatique. Greta Thunberg incarne involontairement leur imposture !

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now