Nick Conrad : encore une chanson incendiaire !

25/05/2019

 

L’auteur de « Pendez les Blancs » récidive avec une nouvelle chanson dans laquelle il affirme : « J’ai brulé la France, j’ai baisé la France jusqu’à l’agonie ». Ces paroles sont illustrées par une scène d’étranglement d’une femme habillée en bleu blanc rouge. Christophe Castaner a annoncé avoir fait un signalement à la justice, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale. Nick Conrad a été entendu dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris. Il a déjà été condamné le 19 mars dernier à 5 000 euros d’amende avec sursis pour provocation au crime. Le rappeur a fait appel.

 

La justice s’est pourtant montrée indulgente pour les paroles de sa chanson Pendez les Blancs. Elle n’a pas relevé d’incitation à la haine raciale. Nick Conrad a récusé l’accusation de racisme anti-Blancs. Sa défense a fait valoir qu’il s’agissait d’un « procédé pédagogique » visant à faire prendre conscience d’une injustice.  Au lieu de tenir des propos incendiaires, Nick Conrad pourrait quitter cette  France « injuste » s’il le souhaite car il a aussi la nationalité camerounaise.

 

De plus, le site Volontaires pour la France a  lancé une pétition en ligne pour demander la déchéance de la nationalité française. Selon l’article 23-7 du code civil : « Le Français qui se comporte en fait comme le national d’un pays étranger peut, s’il a la nationalité de ce pays, être déclaré, par décret après avis conforme du Conseil d’État, avoir perdu la qualité de Français ».

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now