Les bobards d’or 2019 ont été décernés

23/02/2019

 

Chaque année la fondation Polémia décerne les bobards d’or pour récompenser les meilleures désinformations de propagandistes au service du politiquement correct.

 

Dans la catégorie « bobard classique », le vainqueur est Clément Viktorovitch. Il affirme sur CNEWS le 20 septembre 2018 : « Sur les 200 000 entrées légales, il y a un tiers d’étudiants en Erasmus, dont une grande partie d’Européens, des étrangers expatriés qui viennent travailler en France et qui sont une force pour l’économie du territoire, et des enfants de conjoints de français qui étaient à l’étranger et qui viennent en France […] donc cessez de prétendre qu’il y a une immigration massive, car quand on vous demande des chiffres, vous êtes incapables de les donner ». Ces affirmations débitées sur un ton péremptoire sont fausses. Le nombre d’entrées légales s’élève à 412 000 dont 100 000 demandeurs d’asile et 50 000 mineurs isolés. Les étudiants Erasmus ne sont pas inclus dans les flux d’immigrés légaux car ils n’ont pas besoin de titre de séjour pour venir en France.

 

Dans la catégorie internationale, la journaliste de France 2 -Valérie Astruc- se distingue le 10 aout 2018. Elle parle de  « chasse au tigre » en commentaire d’une photo montrant Vladimir Poutine devant un tigre inanimé. En réalité, le tigre été tranquillisé par des chercheurs dans le cadre d’une étude sur les tigres à l’état sauvage. France 2 a présenté des excuses le 13 aout 2018 en parlant d’une « erreur de commentaire ».

 

Dans la catégorie « bobard gilets jaunes », Sylvain Boulouque est victorieux pour avoir prétendu sur BFMTV le 3 décembre 2018 : « On voit un slogan hostile au gouvernement. Et deuxième chose, on voit un drapeau avec des fleurs de lys, qui illustre la monarchie et la volonté d’un retour du roi ». Ce spécialiste des mouvements sociaux s’est lourdement trompé. En réalité, le drapeau est celui de la Picardie.

 

Parmi les 3 lauréats, deux sont présentés comme des experts. Le rôle de ces « experts » est de donner une caution scientifique aux affirmations diffusées par les grands médias au service du politiquement correct. On peut d’ailleurs constater que cette idéologie diffuse beaucoup de contre-vérités. C’est certainement pour cette raison que les Français contestent de plus en plus le traitement de l’information par les grands médias.

 

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now