Le budget européen pour la ruralité non utilisé



L’Union européenne a budgété 700 millions d’euros pour le développement des zones rurales en France. Ce budget est disponible depuis 2014 et il doit être utilisé avant 2020 sinon il sera perdu. A ce jour, seulement 4% de l’enveloppe budgétaire a été dépensé. La gestion de demandes de subvention est du ressort des régions. On peut expliquer cette inertie par la fusion des régions au 1er janvier 2016 qui aurait perturbé la gestion des dossiers. D’autre part, les textes précisant les modalités d’attribution des aides par les régions n’ont pas été rédigés rapidement.


Des dossiers ont bien été déposés et transmis aux régions mais les demandes n’ont pas encore abouties aux déblocages des aides. Ce constat démontre clairement les insuffisances des administrations régionales concernant la gestion des fonds octroyés par l’Union européenne. Ce genre d’information fait désordre en période de manifestation des gilets jaunes. Leur sentiment d’être oubliés par les pouvoirs publics est confirmé par cette incontestable lenteur. Les régions n’ont manifestement pas comme priorité d’être au service des ruraux.


D’ailleurs au niveau national, la politique de la ville consiste à arroser les banlieues d’immigration d’argent public pour acheter la paix sociale. Les habitants des zones périphériques étaient superbement ignorés par les gouvernements successifs car ils ne faisaient pas peur au pouvoir en place. Après la révolte des gilets jaunes, le pouvoir macronien a pris conscience des insatisfactions spécifiques des habitants de la France profonde. Le gouvernement est maintenant davantage à l’écoute des revendications des ruraux. Mais cette ouverture d’esprit va-t-elle impliquée une remise en cause de la politique de la ville et un véritable effort en faveur des ruraux ?

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now