C’est l’entêtement de Macron qui provoque le chaos !



Emmanuel Macron a déclaré en Argentine : « Ils veulent le chaos » en parlant des gilets jaunes. Ils veulent en réalité préserver leur pouvoir d’achat et ils exigent un minimum de respect. Or Emmanuel Macron a pris l’habitude de tenir des propos méprisants à l’encontre des Français et en même temps il se croit autorisé à les taxer sous des prétextes fallacieux.


La France est aujourd’hui fracturée. Une minorité des Français soutient encore Macron. Il s’agit des premiers de cordée des grandes métropoles, des bobos et des habitants des banlieues d’immigration. Les premiers sont économiquement les gagnants de la mondialisation, les seconds sont idéologiquement convertis à la doxa libérale-libertaire et les troisièmes sont les bénéficiaires de subventions pour acheter la paix dans les quartiers (la politique de la ville a couté environ 90 milliards d’euros en 40 ans). Une grande majorité de Français subit une pression fiscale et un mépris de classe de la part de l’oligarchie. Il s’agit des habitants de la France périphérique. Aujourd’hui, elle est entrée en révolte.


Emmanuel Macron est atteint par l’hubris : un orgueil démesuré qui lui fait prendre une posture téméraire. Il aurait dû suspendre la hausse des taxes sur les carburants prévue le 1er janvier 2019. Cette concession aurait calmé les esprits et permis l’ouverture de négociations sur le pouvoir d’achat avec les gilets jaunes. Mais l’attitude sectaire de Macron a empêché cette sortie de crise. C’est son entêtement qui provoque le chaos !


Emmanuel Macron veut absolument imposer sa doxa aux Français. Il veut défendre sa conception de la République. Il s’agit d’une République « politiquement correcte ». Elle promeut le vivre-ensemble, l’ultralibéralisme, l’européisme et l’écologie punitive. Elle combat le fascisme, le nationalisme, le racisme, le sexisme, l’homophobie, la xénophobie et l’islamophobie. Cette République n’est pas française, elle doit être universelle. Ceux qui n’adhèrent pas à cette conception ne sont pas considérés comme des républicains. Si le peuple ne vote pas correctement, il est forcément soumis à des populistes.


Ainsi les valeurs de la République française sont dévoyées. La liberté n’existe plus quand le président est aux ordres de Bruxelles et du grand capital. Les Français sont alors soumis à des intérêts étrangers. L’égalité est bafouée par l’instauration de discriminations en contradiction avec la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen. La fraternité a disparu à cause du mépris des bobos et des puissants à l’encontre des Français. Les « citoyens du monde » sont plus proches des bobos étrangers que de leurs compatriotes. La République universelle est donc antinomique avec la République française. Pour vraiment sortir du chaos actuel, il faudrait que les patriotes reprennent démocratiquement le pouvoir pour sauver la France et la République française !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now