Le patriotisme est-il le contraire du nationalisme ?

15/11/2018

 

Emmanuel Macron a affirmé devant les chefs d’État et de gouvernement réunis lors de la cérémonie du 11 novembre 2018 à l’Arc de triomphe : « Le patriotisme est l’exact contraire du nationalisme. Le nationalisme en est la trahison ». Emmanuel  Macron a ajouté : « L’humiliation, l’esprit de revanche, la crise économique ont nourri la montée des nationalismes et des totalitarismes ». Il est évident que la volonté de revanche du chef du parti national-socialiste des travailleurs allemands a provoqué la seconde guerre mondiale quand il est parvenu au pouvoir. La crise économique mondiale due au krach boursier d’octobre 1929 à la bourse de New-York a contribué à la désignation de boucs émissaires dans les pays européens.

 

On peut définir le patriotisme comme l’amour des siens et le nationalisme comme la haine des autres. L’immigration invasive que subi l’Europe actuellement a permis à des dirigeants de se faire élire en promettant la fermeture de leurs frontières aux illégaux et la fermeté pour les procédures d’expulsion. Ces hommes politiques sont motivés par la défense de leurs concitoyens et non par une haine xénophobe. Ainsi Viktor Orban et Matteo Salvini sont des patriotes. Ils refusent de subir passivement un déferlement d’immigrés illégaux qui violent les frontières de leur pays. Ces dirigeants sont en état de légitime défense. Ils sont patriotes justement car ils défendent les intérêts de leur peuple. Ils sont populaires car les citoyens hongrois et italiens voient que leurs dirigeants sont à leur écoute et œuvrent à la défense de leur patrie.

 

Néanmoins je connais un dirigeant européen qui n’hésite pas à rabaisser certains étrangers en parlant de lèpre nationaliste qui monte en Europe. Il faut se souvenir que les lépreux étaient mis au ban de la société au Moyen-Age. Les léproseries étaient des lieux d’isolement et de prise en charge des malades de la lèpre. Ainsi la comparaison des dirigeants hongrois et italiens avec des lépreux est méprisante. Le donneur de leçons  avait précédemment affirmé que le peuple polonais méritait mieux que ses dirigeants actuels. Mais il s’est surpassé en déclarant qu’il fallait une armée européenne pour faire face aux armées russes, chinoises et américaines. Donald Trump a estimé « très insultant » ce genre d’affirmation. Emmanuel Macron ne rend pas service à la France en faisant une déclaration qui est ressentie par le président américain comme une insulte. Pourquoi tant de hargne ? Ces dirigeants étrangers ne partagent pas la doxa multi-culturaliste  d’Emmanuel Macron. On peut d’ailleurs se demander si ses prises de position cassantes ne sont pas une forme de nationalisme.

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now