Un dingue à l’Élysée ?



Nicolas Dupont-Aignan a déclaré récemment : « Le plus dingue n’était pas celui que l’on croit au débat du second tour ». Ces propos prononcés dans les couloirs de l’Assemblée nationale ne devaient pas être rendus publics. Mais une fois connue, cette petite phrase a provoqué des remous au Rassemblement national. Toutefois c’est Emmanuel Macron qui devrait se sentir particulièrement mis en cause.


La folie n’est pas forcément néfaste. Érasme dans son traité L’Éloge de la folie remarque que la folie peut être créatrice d’idées nouvelles. Elle permet aussi de révéler des vérités que les convenances interdisent d’exprimer publiquement. Notre président jupitérien côtoie des intellectuels qui croient appartenir au cercle de la raison. Ils puisent leur idéologie dans les idées contestataires de la gauche des années 60. Les soixante-huitards exprimèrent des idées libertaires (Il est interdit d’interdire), un antifascisme militant (CRS SS) ainsi qu’un idéalisme niais (Sous les pavés, la plage). Cette effervescence juvénile marqua la société française.


Progressivement les idées gauchistes prirent le dessus et elles devinrent dominantes avec le temps. Toutefois l’idéalisme initial se métamorphosa en moralisme sectaire, les aspirations libertaires se transformèrent en lois liberticides et l’antifascisme dévia vers le culte des minorités et la préférence étrangère. Aujourd’hui les racines chrétiennes de la France sont reniées, des spectacles décadents sont organisés à l’Elysée et le président s’affiche entre deux jeunes dont l’un fait un doigt d’honneur. Quelque chose ne tourne pas rond dans le cercle de la raison !


Emmanuel Macron est un membre d’une oligarchie qui prétend détenir la vérité. Cette caste moralisatrice a décrété que la société multiculturelle devait être l’avenir de la France. Il faut donc faire entrer de nombreux immigrés pour atteindre cet idéal paradisiaque. Mais les Français sont de plus en plus sceptiques sur les bienfaits de l’immigration. L’oligarchie répond par la condescendance et les leçons de morale. Emmanuel Macron est raisonnable car il récite correctement l’idéologie de l’oligarchie. Mais ne s’est-elle pas entichée d’idées folles ?

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now