La France peut disparaître

30/09/2018

 

50 ans de domination de l'idéologie soixante-huitarde

éditions Godefroy de Bouillon

 

Les étudiants d’extrême-gauche ont voulu faire la révolution en mai 1968. Mais celle-ci a échoué lamentablement. Toutefois les soixante-huitards ont atteint un objectif qu’ils n’espéraient pas. Les révolutionnaires sont devenus des moralistes. Le  clergé catholique a été supplanté par un clergé soixante-huitard. Sa morale repose sur l’antifascisme et la xénophilie. Il est impératif de protéger certaines minorités qui seraient opprimées par une majorité blanche et catholique. Il en résulte un projet de destruction de la nation et de ses valeurs traditionnelles. Une propagande et des manipulations médiatiques sont mises en œuvre pour anesthésier les Français. Les soixante-huitards ont renié le socialisme dans les années 80 pour se convertir au libéralisme américain. La clique soixante-huitarde protège le grand capital et la finance apatride en déviant les mécontentements vers des  boucs émissaires : fascistes, racistes, sexistes, homophobes, xénophobes et islamophobes. Les soixante-huitards se prennent pour des saints mais ils sont en réalité des rampants indignes. Ils rampent devant des minorités et des puissances étrangères (la commission de Bruxelles et l’Allemagne). Après l’échec du communisme, ils veulent imposer une société multiculturelle prétendument paradisiaque.

 

Cette situation surréaliste entraine la France vers un désastre. Cet essai démontre que l’effondrement du clergé soixante-huitard est inéluctable et il précise comment précipiter sa chute pour sauver la France.

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now