La mise en scène de l’affrontement entre Zemmour et Sy



Une polémique a éclaté entre Éric Zemmour et Hapsatou Sy au sujet du prénom « Hapsatou ». Éric Zemmour a affirmé que ce prénom est une insulte à la France après qu’Hapsatou Sy ait déclaré que les propos d’Éric Zemmour étaient une insulte à la France. La propagande officielle énonce que les hommes blancs oppriment les minorités. La chaîne de télévision a probablement voulu donner corps à cette idéologie en opposant un homme blanc à une femme d’origines sénégalaise et mauritanienne. Celle-ci incarne 3 minorités à elle seule : femme, noire et musulmane. Cette mise en scène devait montrer visuellement que les minorités subissent bien une oppression de la part des hommes blancs.


La chroniqueuse a probablement été briefée pour balancer la formule « insulte à la France ». Éric Zemmour a repris l’expression pour fustiger les prénoms d’origine étrangère. Cet angle d’attaque n’est pas nouveau pour l’essayiste. Il a déjà critiqué les prénoms d’origine étrangère donnés à des enfants nés en France. Il souhaite ainsi faire comprendre que le prénom est un révélateur d’une volonté de s’assimiler ou non. Ceux qui donnent des prénoms français à leurs enfants expriment leur volonté de s’assimiler et les autres leur volonté de ne pas s’assimiler. Éric Zemmour défend la nécessité de l’assimilation et il rejette le communautarisme qui tolère la cohabitation de populations gardant leurs coutumes étrangères.


Aujourd’hui Hapsatou Sy se sent insultée par Éric Zemmour et les réseaux sociaux répercutent ses états d’âme. C’est tout bénéfice pour augmenter les parts d’audience de la chaîne de télévision et les recettes publicitaires. Éric Zemmour trouve aussi un avantage en faisant une publicité pour son dernier livre : Destin français. Après le succès du Suicide français, il veut récidiver en insistant sur les grands Hommes qui ont fait la France. Cet essai contribuera certainement à une meilleure connaissance de l’histoire de France. Ainsi une émission destinée à prouver la doxa de l’oppression des minorités par l’homme blanc pourrait se métamorphoser en une fierté d’appartenir à une grande nation avec une riche histoire.

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now