L’emprisonnement de Tommy Robinson : un scandale d’État

09/06/2018

 

Tommy Robinson a été condamné à 13 mois de prison et incarcéré dans la foulée. Quel est le délit dont il s’est rendu coupable ? Il a voulu filmer l’arrivée de suspects devant un tribunal anglais. Il a été condamné pour « outrage » car il a enfreint une interdiction judiciaire de faire de la publicité sur l’affaire jugée par le tribunal. Cet emprisonnement expéditif s’est produit au Royaume-Uni : le pays de la grande charte de 1215 et de l’Habeas corpus en 1679. L’Angleterre qui a été à l’avant-garde de la démocratie et du respect des libertés individuelles s’abaisse aujourd’hui au niveau d’une république bananière.

 

Les suspects bénéficiant d’une interdiction de publicité  sont  soupçonnés de faire partie d’un gang indo-pakistanais de proxénètes. Les faits se sont produits dans la ville de Telford. Des jeunes filles  ont été abusées sexuellement pendant des années. Elles ont subi des pressions et des menaces pour ne pas révéler leur triste sort. Les assistantes sociales, la police et les autorités municipales ont fermé les yeux. Tout le monde à fait semblant de croire qu’elles se prostituaient et se droguaient volontairement. Pourquoi ? Il ne fallait surtout pas être accusé de racisme. En effet, les individus soupçonnés de proxénétisme et de pédophilie sont en majorité des Pakistanais renommés « Asiatiques » dans la novlangue politiquement correcte.

 

Cette affaire sordide n’est pas une nouveauté. Des faits similaires se sont produits dans la municipalité travailliste de Rotherham. Un gang pakistanais avait déjà abusé de jeunes filles blanches en toute impunité pendant des années. Quelques condamnations ont été prononcées par la justice avec retard et en toute discrétion. La propagande politiquement correcte impose l’omerta pour tous les faits infirmant sa doxa : l’immigration serait une chance. Par contre, si des blancs avaient exploités sexuellement des immigrées asiatiques, la propagande se serait déchainée pour dénoncer la violence des mâles blancs anglais contre d’innocentes victimes. Cette propagande politiquement incorrecte et idéologiquement immonde transforme ses adeptes en zombies indignes. Au nom de l’antiracisme, les immigrés ont tous les droits et les nationaux ont juste le droit de se taire !

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now