La propagande au sujet de la Syrie

15/04/2018

 

La Syrie a encore été bombardée par des missiles lancés par les Américains et les Français. Bachar El Assad a été accusé d’avoir utilisé des gaz contre des populations  civiles. Il s’agit d’une « ligne rouge » tracée par les Occidentaux qui ne doit pas être franchie par le dictateur syrien. Des frappes punitives ont donc été réalisées contre des bâtiments de stockage de produits chimiques servant à la fabrication de gaz.

 

Les médias français ont notamment montré des Syriens nettoyés avec un tuyau d’arrosage comme preuve d’utilisation des gaz. Ces images apparaissent peu probantes  pour démontrer la réalité du gazage. Il aurait été plus crédible de présenter des personnes portant les brulures causées par des gaz. Les journalistes  ont peut-être préféré censurer les images pour éviter de choquer les âmes sensibles. Pourtant les médias n’ont pas hésité dans le passé à diffuser une photo d’un jeune Syrien mort sur une plage pour culpabiliser les Occidentaux.

 

Aujourd’hui nous sommes incités à croire que l’intervention en Syrie est justifiée. On peut toutefois se demander pourquoi l’utilisation de gaz est devenue un acte inacceptable. Est-il pire de mourir gazé plutôt que mitraillé, égorgé ou écrasé par un camion ?  Pourquoi les pays occidentaux ont-ils décrété que les gaz sont inacceptables ?  On peut espérer que les gazages hitlériens dans les camps ne sont pas la cause de cette prohibition car dans ce cas les condamnations sur l’utilisation de gaz seraient dues à un antifascisme obsessionnel. On assisterait à un déploiement de la morale politiquement correcte qui poursuivrait son combat contre Hitler sept décennies après sa mort.

 

Le gouvernement français ferait mieux de se préoccuper des terroristes musulmans en France plutôt que de guerroyer contre l’armée syrienne. L’expulsion d’étrangers fichés S  pour radicalisation et la fermeture de mosquées salafistes seraient plus utiles que la destruction d’entrepôts en Syrie. Il serait préférable de prioriser la sûreté des Français plutôt que de rallumer une guerre froide contre la Russie.

 

Le  parti Baas s’est emparé du pouvoir en Syrie entre 1963-1966 et depuis 1970 sans interruption. En 1970, le général Hafez El Assad prit le pouvoir et il mit en œuvre une politique panarabe et antisioniste. La doctrine du baasisme combine le socialisme, la  laïcité et  le panarabisme.  Son principal théoricien – Michel Aflak – reconnaissait l’importance de l’islam dans l’essor de la nation arabe mais il pensait  que seul un État laïque pouvait regrouper tous les pays arabes. Le positionnement idéologique du pouvoir syrien a favorisé un rapprochement avec l’Union soviétique. Elle dispose depuis 1971 d’une base navale à Tartous.  Il s’agit du seul point de ravitaillement et de réparation de la marine russe en Méditerranée.

 

Les Russes ont donc une politique constante depuis des décennies. Ils défendent leurs intérêts géostratégiques en soutenant les El Assad père et fils alors que les Français obéissent servilement aux Américains !

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now