La présidence jupitérienne


Emmanuel Macron souhaite une présidence jupitérienne pour la France. La restauration d’une verticalité et d’une autorité au sommet de l’État est nécessaire après le quinquennat hollandais. Toutefois cette référence à Jupiter manque de modestie. Jupiter est le roi des dieux, l’équivalent de Zeus dans la Grèce antique. Son principal attribut est la foudre symbolisant sa force. Véronèse le représenta dans son tableau « Jupiter foudroyant les vices ».


La loi de moralisation de la vie publique est la première loi fondatrice de son quinquennat. Mais déjà certains ministres ont été poussés vers la sortie à cause de leurs démêlés prévisibles avec la justice. Si des personnalités de la nouvelle majorité sont mises en examen, comment le pouvoir macronien pourrait incarner une moralisation de la vie publique ? Que fera notre président jupitérien si les scandales se succèdent ?


De plus, la France comme d’autres pays européens est la cible d’attentats terroristes. Si des attentats se produisent à un rythme de plus en plus élevé en France, comment le président jupitérien pourra ramener la paix sur le territoire français ?


La réforme de loi Travail projetée pour la rentrée de septembre pourrait provoquer une fronde syndicale et des manifestations dans la rue. Une opposition bruyante lors de manifestations et des casseurs d’extrême gauche pourraient pourrir la rentrée. Que fera le président jupitérien pour calmer le jeu sans paraître faible ?


Les flux migratoires incontrôlés en provenance d’Afrique et de l’Orient pourraient s’aggraver. Si les camps d’immigrés illégaux se multiplient en France, que pourra faire le président jupitérien pour sauvegarder la tranquillité des Français ?


Les principaux États sont surendettés. Les banques centrales font de la création monétaire afin de relancer la croissance. Les banques centrales rachètent les dettes souveraines détenues par les banques commerciales et celles-ci spéculent sur les marchés financiers avec cet argent bon marché. Mais si un krach boursier comparable à celui de 1929 survient, que fera notre président jupitérien pour redresser la situation ?



Il ne pourra rien faire car il est inhibé par son idéologie progressiste. Elle lui interdit la moindre mesure énergique pour lutter contre le terrorisme et les flux migratoires. Elle lui interdit la moindre initiative pour contrer les appétits du grand capital. Elle l’empêche de comprendre que sa volonté de moralisation de la vie politique est vouée à l’échec. Ce quinquennat comme les précédents finira mal !

Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now